Sélection jeunesse par Mary Landi

Posté par angelique lagarde le 16 janvier 2015

L'ENFANT AU GRELOT 2014 pru00E9-affiche web

A applaudir en famille !

Une sélection de jolis spectacles pour jeunes et moins jeunes à ne pas rater !  L’enfant au grelot continue à envoûter les petits au Théâtre Michel. Au Théâtre Bobino, les aventures de Peter Pan vous entrainent dans les airs au pays imaginaire tandis que l’histoire du Petit Chaperon Rouge modernisé et endiablé au Théâtre des Nouveautés… Enfin, jusqu’à la fin de la saison, les aventures de Capucine enchanteront la Comédie de Paris.

Lire la suite… »

Publié dans Jeune Public, Spectacles, Spectacles musicaux, Théâtre, Tournées | Pas de Commentaire »

Kourandart est Charlie

Posté par angelique lagarde le 7 janvier 2015

Nous-sommes-Charlie

La rédaction de Kourandart tient à vous faire part de sa peine immense suite à cet effroyable attentat qui a décimé la rédaction de Charlie Hebdo et de son soutien aux proches des 12 victimes et aux blessés. Cabu, Wolinski, Charb, Tignous, Philippe Honoré, Bernard Maris, Michel Renaud… Ces noms resterons gravés à tous jamais sur la page de l’horreur. Ils ont été exécutés. Leur crime : la liberté. Leur arme : l’humour. Indignons nous, rassemblons nous, marchons pour ne pas courber l’échine face à la menace et laissons s’exprimer la liberté de pensée, de parole, de vie !

 « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme. » (article 11 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen de 1789)

B6wDcaaIMAAmZTt

 

Publié dans Spectacles | 5 Commentaires »

Trois spectacles à decouvrir en famille au Ranelagh par Mary Landi

Posté par angelique lagarde le 6 janvier 2015

Cinq de coeur

Cinq de Cœur – Le Concert sans Retour

Une programmation colorée au Ranelagh pour petits et grands !

En ce début d’année, dans la splendide salle en bois Renaissance du Théâtre du Ranelagh , opéra et fantaisie font bon ménage avec Le concert sans retour des Cinq de coeur, tandis qu’au sein de son foyer, Prévert et Saint-Saëns ravissent enfants et parents.
Lire la suite… »

Publié dans Jeune Public, Opera, Spectacles, Spectacles musicaux, Théâtre | Pas de Commentaire »

Akram Khan & Israel Galvan, les 7 doigts de la main et Stéphane Rousseau, Bonne Année 2015 par Angélique Lagarde

Posté par angelique lagarde le 1 janvier 2015

Torobaka © Jean-Louis Fernandez

Torobaka © Jean-Louis Fernandez

Akram Khan & Israel Galván, Les 7 doigts de la main et Stéphane Rousseau : le trio gagnant ! 

Sur le plateau du Théâtre de la Ville, Toroboka de et par Akram Khan et Israel Galván confronte et unit la tradition indienne du kathak et le flamenco. A La Cigale, dans Cuisine et confessions, les 7 doigts de la main nous livrent leurs recettes du bonheur. Au Théâtre du Palais-Royal, notre séduisant cousin outre-Atlantique fait montre de ses plus beaux atours dans Stéphane Rousseau brise la glace. Dans une volonté d’éclectisme et de qualité, voici notre sélection qui ouvre avec éclat cette nouvelle année spectaculaire ! Lire la suite… »

Publié dans Spectacles | Pas de Commentaire »

Ernesto Caballero, rencontre au Teatro Maria Guerrero pour Rhinocéros de Ionesco

Posté par angelique lagarde le 18 décembre 2014

ERNESTO CABALLERO © David Ruano

Ernesto Caballero © David Ruano

Rhinocéros
D’Eugène Ionesco
Mise en scène d’Ernesto Caballero
Au Teatro Maria Guerrero CDN de Madrid
Du 17 décembre 2014 au 8 février 2015

Qui sera le dernier homme ? Le futur est-il rhinocérontique ?

Rhinocéros d’Eugène Ionesco, écrit en 1958, créé la même année à Düsseldorf, puis successivement en 1960 par Jean-Louis Barrault à Paris et Orson Welles à Londres, a été mis en scène pour la première fois en Espagne en 1961 sous la dictature franquiste, par Jose Luis Alonso au Teatro Maria Guerrero. Cinquante trois ans après, Ernesto Caballero, directeur du Centre Dramatique National (Teatro Maria Guerrero) reprend sur la même scène ce grand classique du XXème siècle. À l’origine Rhinocéros faisait clairement référence au phénomène du nazisme qui avait déferlé sur l’Europe en incendiant le monde. Un totalitarisme dont le franquisme en Espagne était un dérivé. On pouvait en même temps entendre dans la pièce des échos d’une autre idéologie totalitaire qui, après avoir submergé la Russie et l’Europe de l’Est, s’est étendue sur Cuba, certains pays de l’Asie et de l’Amérique latine. Plus d’un demi-siècle après, au-delà de ces références historiques, Rhinocéros est devenu une parabole sur les multiples formes du totalitarisme, de dictature de la pensée unique, du politiquement correct et de la lutte de l’individu impuissante mais irrépressible contre toute forme de massification. La Rhinocérite est aussi « cette exaltante sensation d’appartenir qui nous préserve de la marginalisation sociale », dit Ernesto Caballero qui met en scène aujourd’hui cette pièce emblématique.
Lire la suite… »

Publié dans Europe, Interviews, Spectacles, Théâtre | Pas de Commentaire »

41 ans au Théâtre de la Ville de Serge Peyrat par Irène Sadowska Guillon

Posté par angelique lagarde le 11 décembre 2014

Peyrat Plat de couv

41 ans au Théâtre de la Ville
Le temps de la mémoire 1967- 2008
De Serge Peyrat
Aux éditions de l’Amandier

Une vie dans et pour le théâtre

Serge Peyrat était avec Jean Mercure et Gérard Violette au berceau du Théâtre de la Ville et les a accompagné durant leur direction de ce théâtre, l’un entre 1967 et 1985, l’autre entre 1985 et 2008. Son itinéraire se confond avec celui du Théâtre de la Ville, dont il consigne 41 ans de mémoire dans ce livre dont la parution est endeuillée par la disparition de Gérard Violette. Dans le tissu de la mémoire vivante du Théâtre de la Ville qu’il incarne, Serge Peyrat inscrit de nombreux témoignages d’artistes, de collaborateurs, des souvenirs, des anecdotes, nous introduit dans l’intimité du travail théâtral, raconte ses voyages à la recherche de spectacles.

Lire la suite… »

Publié dans Danse, Portraits, Presentation, Rendez-Vous Litteraires, Spectacles, Théâtre | Pas de Commentaire »

Dieu qu’ils étaient lourds – Louis-Ferdinand Céline à la Reine Blanche par Angélique Lagarde

Posté par angelique lagarde le 1 décembre 2014

Upload image

Dieu qu’ils étaient lourds © Pierric Maelstaff

Dieu qu’ils étaient lourds
Rencontre théâtrale et littéraire avec Louis-Ferdinand Céline © Editions Gallimard
Conception, adaptation et mise en scène de Ludovic Longelin
Avec Marc-Henri Lamande
Et en alternance dans le rôle du journaliste, Ludovic Longelin ou Régis Bourgade
Voix off : Véronique Rivière
A la Reine Blanche

4 x 2 invitations par représentations du mercredi 3 au dimanche 7 décembre à 21h pour les membres privilège voir la page Invitations et bons plans/ newsletter 

Le paradoxe de l’abject génie

Ludovic Longelin s’est lancé dans un exercice délicat, voire périlleux : comment traduire sur scène les dires de l’effroyable Louis-Ferdinand Céline, génie littéraire et entre autres controverses, antisémite notoire. L’intelligence de ce spectacle est de se baser sur les entretiens qu’a donnés Céline sans jamais verser dans l’interprétation, que ce soit dans la mise en scène ou le jeu remarquable de Marc-Henri Lamande. Dieu qu'ils étaient lourds - Louis-Ferdinand Céline à la Reine Blanche par Angélique Lagarde dans Spectacles trans

Lire la suite… »

Publié dans Spectacles, Théâtre | Pas de Commentaire »

12345...95
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus