David Altmejd – Flux au Musée d’Art Moderne par Marie DB

Posté par angelique lagarde le 23 novembre 2014

Untitled 8 (Bodybuilders) David Altmejd

Detail of : Untitled 8 (Bodybuilders)
2013 Photograph by Kurt Deruyter
© David Altmejd, Image courtesy of Andrea Rosen Gallery, New York

Flux
Par David Altmejd
Au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris
Du 10 octobre 2014 au 1er février 2015

La poésie de l’évolution

En cette rentrée 2014, la sculpture a investi le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris. Dans un souffle nouveau au prisme du deuxième art, la partie haute de l’institution s’est mue pour quelques mois en singulière galerie de l’évolution. David Altmejd a envahi l’espace. Envahir, en l’occurrence, ne pourrait pas être un terme plus juste pour désigner cette exposition d’œuvres monumentales, où l’architecture même du musée semble s’être pliée aux exigences de la création : du sol au plafond, des murs aux néons, la sculpture s’approprie l’espace en lui remodelant notre vision. A la lisière de l’univers surréaliste des cyborgs de l’humanité mutante de Mattew Barney en 2003, cette rétrospective de l’artiste québécois est une performance intégrale, faisant de lui un nouvel Ovide de ses propres métamorphoses. David Altmejd offre une réflexion sculpturale fascinante sur l’avenir imaginaire du monde et le devenir incertain de l’Homme, et poétise les théories de notre dégénérescence à travers une mythologie vivace et vibrante.

Lire la suite… »

Publié dans Expos | Pas de Commentaire »

Artiste de complément à l’Essaïon Théâtre par Angélique Lagarde

Posté par angelique lagarde le 14 novembre 2014

Jacques

Artiste de complément © Florent Barnaud

Artiste de complément
De et par  Jacques Dupont
Mise en scène de Damien Bricoteaux
Au Théâtre Essaïon, les lundis et mardis à 20h

Norman Bates se taille le premier rôle

Comment un « fan » peut-il basculer de l’admiration profonde pour son comédien fétiche à une irréversible démence ? Jacques Dupont a pris les traits de l’artiste de complément, ineffable silhouette sans texte, pour dessiner peu à peu une étrange créature dominée par sa passion, un monstre qui pourtant ne semblerait pas capable de « faire de mal à une mouche ». Humour et horreur s’imbriquent subtilement pour donner corps à cette fable sur la perte de repères d’une société trop démonstrative composée d’individus trop fragiles. Lire la suite… »

Publié dans Spectacles, Théâtre | Pas de Commentaire »

Le jeu de l’amour et du hasard à Madrid par Irène Sadowska Guillon

Posté par angelique lagarde le 14 novembre 2014

Le jeu de l'amour et du hasard © David Ruano

Le jeu de l’amour et du hasard © David Ruano

Le jeu de l’amour et du hasard
(El juego del amor y del azar)
De Marivaux
Traduction de Mauro Armiñio
Mise en scène de Josep Maria Flotats
Scénographie d’Ezio Frigerio, costumes de Franca Squarciapino
Avec Enric Cambray, Alex Casanovas, Rubèn de Eguia, Guillem Gefaell, Vicky Luengo, Bernat Quintana et Mar Ulldemolins.
Au Centro Dramatico Nacional Teatro Maria Guerrero de Madrid
Du 5 au 23 novembre puis en tournée

La vérité par le mensonge

Josep Maria Flotats, acteur, metteur en scène, directeur de théâtre, homme de théâtre espagnol le plus français, a fait la majeure partie de sa carrière en exil en France. Formé à l’École Nationale Supérieure d’Art Dramatique à Strasbourg, depuis 1967 il a joué entre autres dans plusieurs spectacles de Georges Wilson (au Théâtre de Chaillot, au Festival d’Avignon), a travaillé avec Jean Mercure (au Théâtre de la Ville) Henri Ronce, Anne Delbée, Otomar Krajca, Jean-Louis Barrault et Jean-Pierre Miquel à la Comédie-Française. En 1983 il retourne en Espagne, à Barcelone, où il dirige le Théâtre National de Catalogues. Josep Maria Flotats a contribué à faire connaître en Espagne le grand répertoire français en jouant et en mettant en scène entre autres plusieurs pièces de Jean-Claude Brisville ou de Yasmina Reza. Il revient aujourd’hui à Marivaux qu’il a joué en France avec Le jeu de l’amour et du hasard : un spectacle remarquable d’intelligence et de simplicité, servi par des acteurs virtuoses.

Lire la suite… »

Publié dans Europe, Spectacles, Théâtre, Tournées | Pas de Commentaire »

Fabrice Luchini et moi – Olivier Sauton à L’Archipel par Marie-Laure Atinault

Posté par angelique lagarde le 13 novembre 2014

17 - Affiche Olivier Sauton vierge

Fabrice Luchini et moi
Seul en scène d’Olivier Sauton
Au Théâtre de l’Archipel à partir du 14 novembre du jeudi au samedi à 20h

Le maître et l’élève, fable d’Olivier Sauton

Qui a dit que l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt ? Olivier Sauton est la preuve que cet adage est faux. C’était une belle nuit et le jeune Olivier use sa jeunesse en déambulation parisienne. Flâner à 3 heures du matin sur les quais va changer radicalement sa vie… Il n’en croit pas ses yeux devant lui, il voit son idole Fabrice Luchini ! Fabrice Luchini et moi - Olivier Sauton à L'Archipel par Marie-Laure Atinault dans Spectacles transtrans dans Théâtre

Lire la suite… »

Publié dans Spectacles, Théâtre | Pas de Commentaire »

Fratricide avec Pierre Santini et Jean-Pierre Kalfon au Théâtre de Poche Montparnasse par Marie-Laure Atinault

Posté par angelique lagarde le 8 novembre 2014

Fratricide

Fratricide
De Dominique Warluzel
Mise en scène de Delphine Malherbe
Avec Pierre Santini, Jean-Pierre Kalfon et Franck Borde
Au Théâtre de Poche Montparnasse

Le bon et le méchant ?

Fratricide, un mot qui claque comme une fracture irrémédiable, un crime dont on ne remet pas ! Les liens du sang sont-ils plus fort que tout ? Que peuvent bien se dire deux frères que tout sépare et qui ne se sont pas vus depuis vingt ans ? Dominique Warluzel nous offre un huis clos notarial, interprété par deux grands comédiens.Fratricide avec Pierre Santini et Jean-Pierre Kalfon au Théâtre de Poche Montparnasse par Marie-Laure Atinault dans Spectacles trans Lire la suite… »

Publié dans Spectacles, Théâtre | Pas de Commentaire »

Michel Vuillermoz, rencontre à la Comédie-Française pour Tartuffe

Posté par angelique lagarde le 25 octobre 2014

Portrait Comédie Française  Michel Vuillermoz © Christophe Raynaud de Lage

Michel Vuillermoz © Christophe Raynaud de Lage

Tartuffe
Comédie en cinq actes de Molière
Mise en scène de Galin Stoev
Avec Claude Mathieu, Michel Favory, Cécile Brune, Michel Vuillermoz, Elsa Lepoivre, Serge Bagdassarian, Nâzim Boudjenah, Didier Sandre, Anna Cervinka, Christophe Montenez et les élèves-comédiens de la Comédie-Française Claire Boust, Ewen Crovella, Thomas Guené et Valentin Rolland.
A la Comédie-Française, salle Richelieu jusqu’au 16 février 2015

De Don Juan à Tartuffe, la dévote séduction de Michel Vuillermoz

Michel Vuillermoz joue actuellement le rôle-titre dans Tartuffe à la Comédie-Française. Vous l’appréciez au cinéma sous l’œil Arnaud Desplechin ou des frères Bruno et Denis Podalydès, vous l’aviez applaudi dans sa magistrale interprétation de Cyrano de Bergerac déjà à la salle Richelieu, vous allez adorer le voir s’emparer d’un des rôles les plus complexes du Répertoire français. Il a accepté de nous accorder un moment en coulisses pour nous livrer quelques secrets d’acteur et nous sommes heureux de vous faire partager ce moment privilégié… Lire la suite… »

Publié dans Rencontres, Spectacles, Théâtre | Pas de Commentaire »

Laurent Pelly, rencontre à l’Opéra de Madrid pour La fille du régiment

Posté par angelique lagarde le 23 octobre 2014

laurent pelly la fille du régiment

La fille du régiment un opéra de Gaetano Donizetti
Livret de J. H. Vernoy de Saint-Georges et Jean-François-Alfred Bayard
Direction musicale de Bruno Campanella ou Jean-Luc Tingaud
Mise en scène de Laurent Pelly
Scénographie de Chantal Thomas
Adaptation d’Agathe Mélinand
Avec Aleksandra Kurzak ou Desirée Rancatore, Ewaz Podles ou Rebecca de Pont Davies, Angela Molina, Javier Camarera ou Antonino Siragusa, Pietro Spagnoli ou Luis Cansino, Isaac Galan, Mathieu Bettinger, Pedro Quiralte-Gomez, Enrique Lacarcel et Pablo Oliva.
Chœur et Orchestre de l’Opéra de Madrid
Coproduction du Metropolitan Opera de New York, Covent Garden de Londres et Wiener Staatsoper de Vienne.
Jusqu’au 11 novembre à l’Opéra de Madrid

Laurent Pelly signe une version antimilitariste de La fille du régiment de Gaetano Donizetti

Laurent Pelly dont les mises en scène ont été applaudies entre autres dans les Opéras de New York, Paris, Londres, Vienne, Barcelone, en venant travailler pour la première fois à l’Opéra de Madrid marque un coup double : après La fille du régiment de Donizetti (en octobre, novembre 2014) il reviendra en janvier 2015 créer Hänsel und Gretel de Engelbert Humperdink.

Lire la suite… »

Publié dans Interviews, Opera, Spectacles | Pas de Commentaire »

12345...94
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus