• Accueil
  • > Danse
  • > Marco Polo – Chorégraphie et mise en scène de Marie-Claude Pietragalla et Julien Dérouault au Palais des Congrès du 6 au 15 mars et en tournée jusqu’au 27 mai par Angélique Lagarde

Marco Polo – Chorégraphie et mise en scène de Marie-Claude Pietragalla et Julien Dérouault au Palais des Congrès du 6 au 15 mars et en tournée jusqu’au 27 mai par Angélique Lagarde

Posté par angelique lagarde le 8 mars 2009

marcopolo4pascalelliott.png

Marco Polo – Pietragalla Compagnie © Pascal Elliott

Marco Polo
Chorégraphie et mise en scène de Marie-Claude Pietragalla et Julien Dérouault
Création musicale : Armand Amar
Musiques de Christophe, The Chemical Brothers et Prodigy

La conquête de soi

Marco Polo, nouvelle chorégraphie de la compagnie Pietragalla propose un voyage à travers l’espace et le temps. Julien Dérouault, dans le rôle- titre, est guidé dans sa quête par sa comparse Marie-Claude Pietragalla, la Dame Blanche, dont la vision le hante tel le spectre de l’amour. A travers son parcours, il rencontre différentes communautés incarnées et mises en mouvement par un ballet de danseurs issus tant de formation classique, que du Hip Hop ou encore des arts martiaux.

Le parcours géographique, temporel et par-dessus tout initiatique de Marco Polo se dessine en cinq tableaux. Une très belle ouverture sur notre protagoniste couvert de bandages, en position christique, annonce la dimension mystique du périple à venir. Le premier acte découpé en trois scènes reprend les aventures du véritable Marco Polo, au service de l’empereur mongol, petit fils de Gengis Khan. Parti de Venise, il prendra la Route de la Soie, pour atteindre la Chine. Le récit est ici chanté en italien, en persan et en mandarin.

Au premier acte, dans une vision très onirique illustrée par un film d’animation, Venise est engloutie par les eaux. Les danseurs tentent d’échapper au naufrage d’un bateau. Marco Polo, prisonnier, se défait de son joug et se retrouve voguant au milieu d’étonnants hommes de l’Atlantide. Rescapé, il est remis aux mains du Grand Khan, au coeur du désert aride de la Chine Impériale. Le dernier tableau reprenant les codes de rituels ancestraux se ferme sur une adaptation contemporaine d’un Sacre du Printemps.

Le deuxième acte transpose le parcours de la géographie à la temporalité pour plonger notre héros au cœur de l’univers futuriste d’une jungle urbaine et d’une société déshumanisée. Les danseurs androïdes nous offrent un ballet énergique fort de prouesses chorégraphiques sur les musiques de Christophe, The Chemical Brothers et Prodigy en opposition à la danse aux codes classiques du virtuose Julien Dérouault. La figure de la femme est quant à elle, inquiétante. Tour à tour, mystique, conquérante, séductrice ou avilissante, seule la Dame Blanche saura guider notre héros au travers de cette fresque retraçant les affres du rapport entre Orient et Occident avec pour issue l’amour symbolisé en un sublime pas de deux.

Commandé par le couturier Pierre Cardin, comme le fut Sade ou le Théâtre des Fous où Julien Derouault s’illustra en ce sulfureux marquis, ce nouveau challenge permet aux deux talentueux chorégraphes de nous offrir un moment de grâce qui saura séduire tant les amateurs de danse, de cinéma d’animation, de musique électronique que de chant lyrique. Aussi, si l’on peut regretter que chaque discipline ne parvienne à son apogée, ce qui est indéniablement le compromis d’une proposition pluridisciplinaire, on n’en applaudira pas moins la réussite d’un grand spectacle !

Angélique Lagarde

Marco Polo
Compagnie Pietragalla – « Théâtre du Corps »

Création musicale : Armand Amar

Avec Marie-Claude Pietragalla, Julien Derouault , Aurore Di Bianco, Aragorn Boulanger, Romuald Brizolier, Daravirak Bun, Guillaume Chan ton, Ahmed Derhamoune, Jean Dutelle, Poundo GOMIS, Cédric Gueret, Aurélien Kairo, Nam Kyung Kim, Brice Larrieu, Alex Martin, Philippe Mésia, Miguel Ortega, François Przybyski, Adèle Carlier, Salar Aghili et Xin Xin.
Animation : Chrysoïd
Textes : John Boswell
Costumes : Patrick Murru
Lumières : Eric Valentin

Du 06 au 15 mars à Paris
Au palais des Congrès
75017 Paris
Métro : Porte Maillot

Tournée :
Le 18 mars à Anvers
Les 20 et 21 mars à Bruxelles
Le 7 avril à Mérignac
Les 20 et 21 avril à Genève
Les 26 et 27 mai au Festival de Lotz (Pologne)

Et Sade ou le Théâtre des Fous à Bastia le 27 mars

Informations et réservations : http://www.pietragallacompagnie.com/

Une Réponse à “Marco Polo – Chorégraphie et mise en scène de Marie-Claude Pietragalla et Julien Dérouault au Palais des Congrès du 6 au 15 mars et en tournée jusqu’au 27 mai par Angélique Lagarde”

  1. Emma dit :

    Merci de cet éclairage plus complet sur ce spectacle que j’ai vu la semaine dernière.
    J’ajouterai que, bien que très narratif, il donne la possibilité à chaque spectateur d’y trouver son compte. Et c’est là une prouesse qui me semble fort habile : une certaine audace et des références qui permettent de toucher les habitués de la danse contemporaine, une limpidité et des codes classiques qui vont toucher les béotiens.
    Je vous trouve un peu dur avec le non aboutissement des disciplines croisées : c’est la première fois que je vois un dessin animé d’animation créer un véritable décors et la chanteuse lyrique est tout de même époustouflante!
    Je mettrais plus un bémol sur quelques longueurs dans la première partie. Histoire de dire que ce n’est pas parfait…

 

ndiheferdinand |
sassouna.unblog.fr/ |
pferd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Konoron'kwah
| Montségur 09
| INTERVIEWS DE STARS