• Accueil
  • > Molières 2009
  • > Cochons d’Inde de Sébastien Thiery – Au Théâtre Hébertot – Molière de la pièce comique et Patrick Chesnais Molière du comédien par Marie-Laure Atinault

Cochons d’Inde de Sébastien Thiery – Au Théâtre Hébertot – Molière de la pièce comique et Patrick Chesnais Molière du comédien par Marie-Laure Atinault

Posté par angelique lagarde le 27 avril 2009

affichecochonsdinde.png

Cochons d’Inde est nominé pour le Molière de la pièce comique, Patrick Chesnais pour celui du comédien Sébastien Thiéry pour ceux de l’auteur francophone vivant et du comédien dans un second rôle et Josiane Storelu pour celui de la comédienne dans un second rôle. 

Cochons d’Inde a obtenu le Molière de la pièce comique  et c‘est un Patrick Chesnais très touchant qui a reçu le Molière du comédien et l’a dédié à son fils. 

Cochons d’Inde
De Sébastien Thiery
Mise en scène d’Anne Bourgeois
Avec Patrick Chesnais, Josiane Stoléru, Sébastien Thiery, Anna Gaylor et Partha Majumder

Au Théâtre Hébertot

Chacun cherche sa caste

Patrick Chesnais en but avec la mondialisation, cela aurait pu  être un film noir, Sébastien Thiery a écrit une pièce terriblement réjouissante. Dés le début nous nous trouvons en empathie avec Alain Kraft le personnage interprété par un Patrick Chesnais en très grande forme.

Quoi de plus banal que d’aller retirer de l’argent dans une banque ? Quoi de plus exaspérant que d’avoir devant vous une charmante vieille dame, très lente, lorsque l’on est pressé ? Quoi de plus irritant que d’avoir en face de soi un guichetier qui a la célérité d’un escargot et la compréhension d’une enclume ? Quand tous ces polluants  de la vie sont réunis dans la même matinée, on est en droit de penser qu’un anathème est sur notre tête ! Mais le pire est encore à venir puisque la banque désormais, grâce à la mondialisation, a son siège en Inde. On ne transige pas avec les castes à Bombay, et encore moins avec la moralité. Alain Kraft est plongé dans un univers kafkaïen pour ce huis clos bancaire. Il devra défendre bec et ongles sa vie privée, ses choix professionnels, ses loisirs et sa vertu…

Banque ou purgatoire ? Pour nous cette antichambre cauchemardesque est follement drôle. Cette prise d’otage de client par la banque elle-même fraye allégrement dans les voies burlesques de l’absurde. Patrick Chesnais avec sa tête de chien mouillé et sa dégaine de Monsieur qui est revenu de tout, arrive à nous apitoyer sur son sort carcéral. Josiane Stoleru est, nous le savons déjà, une comédienne supérieure, mais jamais jusqu’à présent elle n’avait flirté de la sorte dans les eaux du comique débridée, sa scène de séduction est un moment d’anthologie. Sébastien Thiéry joue avec un naturel déconcertant le guichetier obtus, il porte en lui une tradition de rond de cuir, de petits besogneux investi du pouvoir de nous faire perdre note temps. Il est détestable avec un vrai talent, un beau rôle de composition.

Anne Bourgeois est un(e) metteur(se) en scène providentielle attentive, humaine, pleine de fantaisie, elle a su avec ce talent délicat qui est le sien donner corps à ce spectacle. Cochons d’Inde est une vraie réussite. On rit de bon cœur, tellement content de ne pas être à la place d’Alain Kraft, même si la fin très « bollywood » déconcerte agréablement. Il faut vous précipiter au Théâtre Hébertot, aller cochon qui s’en dédit.

Marie- Laure Atinault

Théâtre Hébertot
78 bis, rue des Batignolles
75017 Paris
M° Villiers ou Rome
Réservations : 01 55 63 96 06
Site : http://www.theatrehebertot.com/

 

ndiheferdinand |
sassouna.unblog.fr/ |
pferd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Konoron'kwah
| Montségur 09
| INTERVIEWS DE STARS