• Accueil
  • > Spectacles
  • > La Sœur du Grec – Au Théâtre Le Temple par Karim Haouadeg

La Sœur du Grec – Au Théâtre Le Temple par Karim Haouadeg

Posté par angelique lagarde le 11 juillet 2009

soeurgrec.png
La Sœur du Grec © Charlotte Spillemaecker


La Sœur du Grec
D’Eric Delcourt
Mise en scène d’Eric Delcourt et Jean-Luc Moreau

Réveillon tragique aux Menuires : toute une salle morte de rire !

Si vous restez à Paris cet été, pourquoi ne pas en profiter pour faire le plein de théâtre ? D’autant que l’offre est particulièrement riche et diversifiée cette année. Entre la Comédie-Française, les théâtres privés et les différents festivals, les sollicitations sont nombreuses. Du côté du privé, ne ratez surtout pas La Sœur du Grec, un « néo-vaudeville » délirant et particulièrement bien ficelé.

Vous vous prénommez Lucas. Vous avez publié il y a quelques années un best-seller. Vous êtes aux Menuires, dans un appartement que vous avez loué pour la semaine. Vous vous apprêtez à passer un réveillon du nouvel an avec votre petite amie, Camilla, actrice vedette d’une série policière à la télévision. Tout va bien, apparemment. Et puis, sans que vous sachiez comment, les choses basculent. Voici que débarque Tom, un ex de Camilla, psychanalyste déprimé de son état, qui vient de se faire larguer au pied de l’immeuble par sa petite amie. Et il se trouve qu’un couple de provinciaux, prénommés Paul et Virginie, avec qui vous ne vous sentez vraiment aucune affinité, a loué le même appartement que vous pour la même période. Le propriétaire est bien évidemment injoignable. Et, pour couronner le tout, votre maîtresse, Carmen, débarque elle aussi, désespérée, dangereuse et armée. Et là, vous vous demandez : « Pourquoi moi ? »

Si la pièce d’Eric Delcourt est particulièrement réussie, c’est tout simplement parce qu’il a retrouvé, dans ce qu’il appelle lui-même un néo-vaudeville, les recettes qui ont fait la réussite des meilleurs vaudevilles « à l’ancienne ». Des bons mots, des répliques qui sonnent d’autant mieux qu’elles sont toujours au service de l’action et un rythme qui s’accélère tout au long de la pièce, à mesure que les situations deviennent de plus en plus délirantes. Là est d’ailleurs peut-être la plus belle réussite de la pièce : les événements s’enchaînent de manière parfaitement logique, et finissent par aboutir à de l’absurde à l’état pur.

L’interprétation, quant à elle, est absolument remarquable. Laurence Oltuski est à la fois touchante et drôle dans son rôle de starlette de la télé. Jean Fornerod et Armelle Layrisse forment un couple attachant. Ils interprètent avec beaucoup de justesse un sympathique couple de provinciaux amenés à cohabiter avec des bons bourgeois parisiens plutôt snobs, et offrent des possibilités dramaturgiques fort bien utilisées par l’auteur-metteur en scène. Emilie Caen est magnifique dans le rôle de la maîtresse bafouée bien décidée à en découdre avec son amant. Xavier Lemaître est hilarant dans son rôle de psy névrosé, fatigué et dépressif. Olivier Bouana enfin, qui interprète Lucas, est doué d’un tempérament comique exceptionnel. Il était extraordinaire il y a quelques mois aux Ateliers Berthier dans Tableau d’une exécution de Howard Barker. On le retrouve ici, dans un registre fort différent, mais toujours aussi à l’aise, toujours aussi brillant. Un comédien talentueux et certainement l’un des grands acteurs comiques de ces prochaines années.

Que dire enfin de la mise en scène ? Conçue par l’auteur lui-même et Jean-Luc Moreau, dont le talent en la matière n’est plus à démontrer, elle est pleine de rythme, de trouvailles, d’inventions, toujours en parfait accord avec le texte. De la belle ouvrage, vraiment !

Karim Haouadeg

Du mardi au samedi à 21 h 30
Martinée le samedi à 17 h 30
Au Théâtre Le Temple
18, rue du Faubourg du Temple
75011 Paris
M° République
Réservation : 01 43 38 23 26
Site : http://www.theatreletemple.com/

 

ndiheferdinand |
sassouna.unblog.fr/ |
pferd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Konoron'kwah
| Montségur 09
| INTERVIEWS DE STARS