• Accueil
  • > Festival Avignon
  • > Imomushi – Compagnie Pseudonymo – Festival d’Avignon Off – La sélection marionnettes et théâtre d’objets par Jean Grapin et Angélique Lagarde

Imomushi – Compagnie Pseudonymo – Festival d’Avignon Off – La sélection marionnettes et théâtre d’objets par Jean Grapin et Angélique Lagarde

Posté par angelique lagarde le 13 juillet 2009

imomushi.png

Imomushi  © Grégory Marza

Imomushi
D’Edogawa Ranpo
Compagnie Pseudonymo
Mise en scène de David Girondin Moab
Avec Angélique Friant et Geoffroy Barbier
Marionnettistes : Gabriel Hermand-Priquet et Virginie Schell
Collaborateur artistique : Laurent Bazin
Lumière : Stéphane Bordonaro
Son : Uriel Barthélémi
Vidéo : Grégory Sacré, David Falguière
Costumes : Elise Beaufort
A la Caserne des pompiers à 20 h 30 jusqu’au 29 juillet

Un violent objet de fascination

David Girondin Moab relève ici le défi de mettre en scène cette adaptation théâtrale de la nouvelle Imomushi (La chenille) tirée du recueil La chambre rouge, chef d’œuvre d’Edogawa Ranpo (anagramme japonais d’Edgar Allan Poe et idéogramme signifiant flânerie  au bord de fleuve Edo).

Imomushi est un spectacle de marionnettes pour adulte qui nous plonge dans un univers fascinant au sens littéral du terme. L’ambiance hallucinée et délirante, la sensualité perverse et la cruauté raffinée quasi clinique concourent à faire du crime un objet  esthétique sublimé par un exceptionnel travail vidéo.

La nouvelle décrit le stoïcisme héroïque, le sens du sacrifice, le dévouement, la montée à la haine de l’épouse d’un lieutenant, héros de guerre, seul survivant de son bataillon, défiguré, sourd, amputé des quatre membres. L’homme tronc, forme monstrueuse de chenille, reste pour toujours en colère.

Austère et exigeant, le spectacle immerge le spectateur dans une réalité fantasmatique à la logique implacable et obsessionnelle, aux silences pesants de sous-entendus. Il est possible que les âmes sensibles soient heurtées tant par le réalisme stupéfiant de l’homme chenille que par la violence qu’il s’inflige et qu’il transmet par conséquent à son épouse interprétée avec ferveur par Angélique Friant.

Dans sa perfection formelle et grâce à l’incroyable talent du marionnettiste qui anime Imomushi, Gabriel Hermand-Priquet, cette proposition est tout à fait représentative de l’art marionnettique contemporain. Par la fusion que cette forme permet entre comédiens et figurines animées, elle montre sa capacité à fasciner, à sortir du temps. Les objets paraissent dans leur présence absolue et les êtres vivants sont comme déréalisés.

Imomushi est assurément une curiosité qu’il faut savoir découvrir.

Jean Grapin et Angélique Lagarde

Caserne des pompiers
116, rue de la Carreterie
84000 Avignon
Réservations : 04 90 87 26 80
Site de la compagnie : www.pseudonymo.eu

 

ndiheferdinand |
sassouna.unblog.fr/ |
pferd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Konoron'kwah
| Montségur 09
| INTERVIEWS DE STARS