• Accueil
  • > Arts du Cirque
  • > Rosa la Rouge de Claire Di Terzi et Martial Di Fonzo Bo – Avignon Festival Contre Courant – Par Angélique Lagarde

Rosa la Rouge de Claire Di Terzi et Martial Di Fonzo Bo – Avignon Festival Contre Courant – Par Angélique Lagarde

Posté par angelique lagarde le 9 juillet 2010

Upload imageUpload image

Rosa la Rouge
Une épopée musicale de Claire Di Terzi et Martial Di Fonzo Bo
Le 9 juillet à 22h
Avignon – Festival Contre Courant sur l’Ile de la Barthelasse du 9 au 17 juillet

Entrée libre (dans la mesure des places disponibles)

Une Rosa électrique pour un festival éclectique !

Cet hommage électrique à Rosa Luxemburg ne pouvait que rejoindre la riche programmation de la 9ème édition du Festival Contre Courant organisé par la CCAS (Caisse Centrale des Activités Sociales des Industries Electrique et Gazière) en partenariat avec le Festival d’Avignon, sur l’île de la Barthelasse. Outre le bonheur de découvrir Rosa la Rouge ce fabuleux spectacle agencé par la musicienne Claire Di Terzi et le comédien et metteur en scène Martial Di Fonzo Bo, c’est une belle occasion de s’évader des remparts avignonnais le temps d’une soirée pour découvrir le charme de l’île et la qualité des propositions artistiques de ce festival, rappelons-le, entièrement gratuit !

Si aujourd’hui un groupe de rock progressif a choisi de lui emprunter son nom, c’est parce qu’avant tout Rosa Luxemburg est un symbole de paix et de liberté. Née en Pologne en 1871, elle est assassinée à Berlin en 1919 lors de la révolte spartakiste. Rosa la Rouge est un petit bijou qui retrace le parcours et les années d’emprisonnement que lui ont coûté son militantisme. Au travers des chansons, nous percevons toutes les facettes de cette femme, son combat, ses amours, ses désillusions, sa révolte et par-dessus tout sa passion !

Nous retrouvons à la fois la sensibilité et le grain de folie de Claire Di Terzi, l’auteur et interprète de Tableau de chasse, son second album. Philippe Découflé a eu le talent de faire appel à elle pour créer les mélodies de ses spectacles Iris en 2003 puis IIris (2 Iris) et depuis, entourée de ses prodigieux musiciens, elle ne cesse de nous ravir ! A son tour, Martial Di Fonzo Bo, initiateur de ce nouveau duo décrit leur collaboration comme une évidence due à une grande estime réciproque depuis leurs premiers pas ensemble pour sa mise en scène de La Estupidez de Rafael Spregelburd (Premier volet d’une trilogie délicieusement acerbe et loufoque complétée par La Paranoïa et La Panique).

La mise en scène est le parfait reflet de la personnalité débridée de Martial Di Fonzo Bo, cet artiste de talent qui sous couvert d’humour ne cesse de nous donner à voir, dans ses mises en scènes de Copi notamment, des personnages dont l’engagement fait figure de modèle. Encore une fois,  il ne dément pas à sa réputation en s’attaquant à Rosa Luxemburg ! La collaboration dramaturgique de Leslie Kaplan et le travail vidéo de Patrick Volve nous permettent d’aborder cette proposition comme un témoignage électrique et ponctué d’humour avec entre autres, un extrait du film Spartacus en référence à la Ligue Spartakus initiée par Rosa Luxemburg, ancêtre du parti communiste allemand. En somme, une partition énergique et un tableau réussi qui met en lumière tant son sujet que ses interprètes.

Si ce spectacle vous a donné envie de découvrir plus avant la biographie de cette grande dame, sachez qu’Anouk Grinberg en 2006 nous avait offert une très belle adaptation scénique de la correspondance de Rosa Luxemburg, Rosa, La Vie. Les textes ont été publiés aux Editions de l’Atelier dans un ouvrage au titre éponyme en vente à la librairie du Théâtre du Rond Point depuis les représentations parisiennes de Rosa la Rouge en mai dernier. Et bien entendu, le CD du spectacle Rosa la Rouge est disponible chez tous les bons disquaires !

Upload image

Ce spectacle est donc programmé le 9 juillet, dans le cadre de la soirée d’ouverture du festival Contre Courant et ne fait qu’annoncer le début d’une belle manifestation où éclectisme rime avec qualité. Cette saison, le festival accueille trois compagnies « en résidence »  pour donner vie à l’île et réjouir le festivalier en visite. La compagnie des arts de la rue, Il était une fois, propose de suivre une impertinente Madame Loyale, L’Aboyeuse de chez Hermès. Les amateurs de courts-métrages sont attendus dans  La caravane ensorcelée tandis que les mordus du mobile peuvent se prêter au jeu de la compagnie TGV qui organise chaque jour d’étonnantes Conférences arrangées pour rire de nos addictions.

Les formes artistiques se multiplient sur l’île de la Barthelasse avec quelques rendez-vous à ne pas manquer. Le samedi 10 juillet, la danse est à l’honneur avec Impar du chorégraphe Alex Noreal qui allie une réflexion sur le temps à la vivacité de la création contemporaine d’Amérique Latine. Le dimanche 11, les arts du cirque réjouiront toute la famille avec Piste and Love, de l’amour et de l’humour par la compagnie Le Cirque qui, avouons-le, porte bien son nom ! Le lundi 12, la compagnie El Ajouad nous invite à comprendre les enjeux de l’indépendance de l’Algérie au travers d’une création théâtrale qui mêle intelligemment intime et Histoire. Le mardi 13, Damin Bouvet s’engage à nous faire rire alors pourquoi ne pas aller jeter un zygomatique à sa prestation ! Puis le 17, c’est chouette, un peu dur aussi puisque l’heure de la clôture est venue, mais une joyeuse soirée s’annonce avec Le bal des Bons Pieds orchestré par le chorégraphe Jean-Charles Di Zazzo qui nous initie à la danse !

Enfin, pour la quatrième année consécutive, Contre Courant est fier de s’associer au Festival d’Avignon et de recevoir ainsi des artistes du In. Aussi, ne manquez pas le jeudi 15, Jean La Chance, pièce de jeunesse de Brecht mise en scène par François Orsoni et le double rendez-vous du vendredi 16 avec la proposition de Jean-Lambert Wilde Ro-oua ou le peuple des rois inspirée de la pièce de Kafka Joséphine la cantatrice ou le peuple des souris et cerise sur le gâteau, une lecture d’un de ses textes par l’écrivain Olivier Cadiot, l’un des deux artistes associés du Festival d’Avignon.

Vous l’aurez compris cette belle programmation éclectique vaut le détour alors n’hésitez plus, traversez donc ce pont où l’on danse, les artistes vous attendent sur l’Ile de la Barthelasse !

Angélique Lagarde

Retrouver la programmation détaillée de Contre Courant sur le blog dédié au festival : http://www.ccas-contre-courant.org/

 

ndiheferdinand |
sassouna.unblog.fr/ |
pferd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Konoron'kwah
| Montségur 09
| INTERVIEWS DE STARS