• Accueil
  • > Danse
  • > Israel Galván – La Edad de Oro au Théâtre de la Ville – Théâtre des Abbesses par Angélique Lagarde

Israel Galván – La Edad de Oro au Théâtre de la Ville – Théâtre des Abbesses par Angélique Lagarde

Posté par angelique lagarde le 4 janvier 2011

Upload image

Israel Galván © Felix Vazquez

Israel Galván La Edad de Oro
Chorégraphie et danse : Israel Galván
Chant : David Lagos
Guitare : Alfredo Lagos
Direction artistique : Pedro G. Romero -Máquina P.H
Au Théâtre de la Ville – Théâtre des Abbesses jusqu’au 8 janvier

Corrida avec un ange

La Edad de Oro (Grand prix national de danse décerné par la critique espagnole en 2005) est un hommage à « l’âge d’or » du Flamenco, entre la fin du XIXème et le début du XXème siècle et c’est aussi et surtout ce superbe solo qui a révélé la grâce d’un des plus talentueux danseurs de Flamenco de sa génération, Israel Galván. Cette forme intimiste prend des allures de duel avec un ange, entre tradition et dérision.

Israel Galván est un griot du corps, il serait impossible de retranscrire par des mots ce que transmettent son geste, son pas… son aura. L’autre face à lui n’est pas, et pourtant il le dessine sous nos yeux. Tout en force et virilité et d’une exquise féminité l’instant d’après, il se plaît à jouer avec les règles de cet art ancestral qu’est le Flamenco. La précision du mouvement permet à l’animalité de surgir et à la grâce d’exploser.

Les frères Lagos, David au chant et Alfredo à la guitare s’unissent au danseur dans une parfaite symbiose. La chorégraphie offre l’espace nécessaire à la musicalité, celle des anges, viscérale, qui sort de la gorge de David et de la guitare d’Alfredo et celle des zapateados et des palmas, ces claquements de pieds et de mains qui sont l’essence même du flamenco.

Si l’an passé El Final de este estado de cosas, redux nous offrait un spectacle grandiose et apocalyptique, c’est une formule beaucoup plus intimiste que nous découvrons ou redécouvrons ici. Chaque particule de son corps est musique et paradoxalement l’intime confère à l’universel dans cette danse sensuelle et froide, respectueuse des codes et tellement libre ! La dérision des trois protagonistes apporte une grande légèreté et nul besoin d’être un aficionado pour apprécier ce moment de pure poésie. C’est parce qu’il est véritablement ancré dans la terre qu’Israel Galván peut prendre son envol, ne manquez pas cette chance d’assister à ce stupéfiant phénomène, c’est tout simplement sublime !

Angélique Lagarde

Théâtre de la Ville – Théâtre des Abbesses
31 rue des Abbesses
75018 Paris
Réservations au 01 42 74 22 77
Site : www.theatredelaville-paris.com

Tournée 2011

14 et 15 janvier à Sartrouville
16 janvier à Clamart
18 janvier à Boulogne-Billancourt
20 janvier à Châtenay-Malabry
22, 23 janvier à Elbeuf
25 janvier à Villefranche
26, 27 janvier à Grenoble
29 janvier à Valence
15 et 16 février à Brest
18 février à Dinan
11 et12 mars à Châteauvallon
5 et 6 avril à Valenciennes
7 avril à Maubeuge
9 avril à Malakoff
11 avril à Beauvais
13 avril à Deauville

 

ndiheferdinand |
sassouna.unblog.fr/ |
pferd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Konoron'kwah
| Montségur 09
| INTERVIEWS DE STARS