• Accueil
  • > Actualité
  • > Les yeux d’ la tête – Concert au SEL de Sèvres jeudi 13 janvier – Rencontre en coulisses par Marie-Laure Atinault

Les yeux d’ la tête – Concert au SEL de Sèvres jeudi 13 janvier – Rencontre en coulisses par Marie-Laure Atinault

Posté par angelique lagarde le 10 janvier 2011

Upload image

Les yeux d’ la tête © Mr Eddy

Les yeux d’ la tête
Concert au SEL de Sèvres jeudi 13 janvier à 21h

20 invitations à gagner ! Il vous suffit de réserver de la part de Kourandart au 01 41 14 32 34 et de vous munir de cette page imprimée le jour de la représentation.

Du baume au cœur et des ailes aux pieds !

Les yeux d’ la tête, en voilà un drôle de nom pour un groupe. Ce sextet propose une musique riche en image poétique. Un peu de swing, un peu de jazz manouche, un poil de folie, une bonne rasade d’humour et des chanteurs-musiciens-comédiens follement talentueux sont les ingrédients d’un concert haut en couleurs. Si vous en avez assez qu’on vous parle de la crise et de tous les malheurs de la terre, un passage au SEL pour entendre le concert de ce groupe atypique vous mettra du baume au cœur et des ailes aux pieds ! Pour en savoir un peu plus, rencontre avec Benoît Savard, co-fondateur du groupe avec Guillaume Jousselin.

Kourandart : Les yeux d’ la tête, en voilà un drôle de nom pour un groupe !

Benoît Savard : En premier lieu parce que ça sonne bien. Nous avons pris cette expression mais pas sa signification. Pour nous cela n’a aucun rapport avec le luxe, le «  trop cher », ce qui prime c’est le lien entre la vision, la pensée, ce sont les yeux qui pensent. L’imagination multiple mais qui n’en fait ne qu’une. Plusieurs yeux, plusieurs visions, pour une même image.

KA : Alors que votre album donne des fourmis dans les jambes et vous repeint l’humeur en rose, dans plusieurs chansons vous parlez d’ennui, quel paradoxe !

BS : Oui, c’est vrai mais uniquement au début des chansons. Par exemple dans La fille du fromager, on parle du dimanche matin, d’un réveil un peu trop matinal, de ce sentiment d’être un peu perdu, alors on va au marché, et… Dans Cinéma, c’est le combat de l’ennui avec un autre ennui. Mais à la fin des chansons on ne s’ennuie plus du tout !

KA : Comment est né le groupe Les yeux d’ la tête ?

BS : J’ai commencé par faire de la musique de rue, avec des cirques, avec Antoine Allièse, un formidable accordéoniste. En suivant les cours d’une école de musique, j’ai rencontré Guillaume Jousselin. On a eu envie de faire des chansons avec des textes qui prêtent à l’imaginaire. On voulait mettre les textes en avant. Bien sûr, Antoine fait partie de l’aventure dès le début. Danser sur les toits est notre premier album.

KA : A l’instar de la pochette de l’album dessinée par Olivier Thévin et Ludivine Diringer, vous avez une image musicale très léchée, qui fait penser au cinéma français des années trente, tout en laissant la place à l’imagination…

BS : Oui on veut transporter par la force des mots. Notre démarche est de faire plaisir. On cherche à établir une vraie communication avec le public, à leur passer un message : celui d’être heureux, d’être positif. Il faut aller de l’avant, la vie est une aventure dont on raffole. On est un peu trop amoureux de la vie !

Propos recueillis par Marie-Laure Atinault

Les yeux d’ la tête sont sur myspace : http://www.myspace.com/lesyeuxdelatete

Le Sel vous invite pour découvrir ce groupe résolument dynamique le jeudi 13 janvier à 21h et vous aurez la chance de découvrir en première partie Les Tripotes, vainqueurs du Tremplin Musical 2010 organisé par l’Escale et la Sum Festival.

Le SEL
47 Grande rue
92310 Sèvres
Site : www.sel-sevres.org

 

ndiheferdinand |
sassouna.unblog.fr/ |
pferd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Konoron'kwah
| Montségur 09
| INTERVIEWS DE STARS