• Accueil
  • > Interviews
  • > Portrait de Laurent Cazanave pour sa pièce Tes yeux se voilent au SEL de Sèvres par Marie-Laure Atinault

Portrait de Laurent Cazanave pour sa pièce Tes yeux se voilent au SEL de Sèvres par Marie-Laure Atinault

Posté par angelique lagarde le 17 novembre 2011

Hebergeur d'image

Tes yeux se voilent
Ecrit et mis en scène par Laurent Cazanave
Avec Michael Potlichet, Charles Meunier, Alexandre Virapin, Emmanuelle Coutelier
Au SEL de Sèvres le vendredi 18 novembre à 21h

Le regard pénétrant d’un comédien plein d’avenir

Laurent Cazanave a 23 ans, et déjà 18 ans de carrière. En revenant au SEL, il est un peu chez lui, sur la première scène de sa vocation. Il commence à prendre des cours de théâtre aux Ateliers du Sel. Alors qu’il joue Molière dans le prologue de Tartuffe, il a la certitude de savoir ce qu’il veut faire, un désir impérieux, il sait qu’il ne peut pas faire autrement. Presque naturellement, il fait partie de la première session  de l’école des « Enfants de la Comédie » sous l’égide  de Karine Catala. Jacques Weber le remarque et Laurent fera partie de l’aventure d’Une journée particulière.


Il continue de jouer en professionnel en cumulant les cours de théâtre tout en conservant une scolarité normale au Lycée de Sèvres. Après le Bac, il postule à la classe libre chez Florent et au TNB, accepté dans les deux structures, il choisit la Bretagne et suit l’enseignement de Stanislas Nordey. Laurent Cazanave a de l’appétit pour les états de la scène, Roland Fichet dirige un stage d’écriture et pour la première fois, le jeune comédien aura le désir de faire lire ce qu’il a écrit. Encouragé, il écrit autour du thème des quatre saisons, des nouvelles ou plus exactement des actes de vie qui ont pour point commun la voiture. Dans ces contes tragiques du quotidien, le jeune auteur s’attache aux descriptions de lieux, à l’architecture des drames. Son écriture s’appuie sur des faits réels. Ses tragédies contemporaines s’articulent autour des accidents, celui d’une petite fille oubliée dans une voiture fermée, un petit garçon qui fait subir force sévices à ses petites voitures et ces jeunes gens en  virée, qui tombent en voiture dans un lac.

Dans le parcours de Laurent Cazanave, des univers différents : Jacques Weber, Stanislas Nordey, Claude Régy, Wajdi Mouad et une admiration pour Falk Richter. Il aime les textes dans leur dépouillement qui cerne la réalité. Pour ce premier texte monté sur scène, Laurent Cazanave assure la mise en scène, il laisse l’espace de jeu à quatre comédiens. Alors qu’on lui demande pourquoi il ne joue pas, il répond avec les yeux qui pétillent, « l’écriture et la mise en scène, c’est déjà beaucoup ». Il dégage beaucoup de force, de pudeur, d’humilité. Il parle avec simplicité de ses trouvailles de mise en scène dues surtout, selon lui, a ses faibles moyens financiers, pas de sponsors, pas de subventions, alors lui et ses comédiens ont ouvert leur coffre à jouet pour trouver leurs accessoires et ont mis tout leur entourage à l’eau minérale !

Nominé cette année aux Molières du jeune talent masculin, on ne sait pas encore dans quelle catégorie Laurent Cazanave  sera nommé la prochaine fois : auteur, metteur en scène, comédien. Ce que nous savons c’est qu’il aime le plateau et que la scène le lui rend bien.    

Marie Laure Atinault

Le Sel
47 Grande rue
92310 Sèvres
Site : www.sel-sevres.org

 

ndiheferdinand |
sassouna.unblog.fr/ |
pferd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Konoron'kwah
| Montségur 09
| INTERVIEWS DE STARS