Avignon Off – Les 12 coups de cœur de Kourandart par Angélique Lagarde

Posté par angelique lagarde le 24 juillet 2012

Hebergeur d'image

Ça par exemple ! © Benoit Fortrye

Les incontournables !

Plus que quelques jours pour profiter des centaines de spectacles qui se jouent encore au Festival Off d’Avignon alors Kourandart va vous donner un petit coup de pouce en vous offrant sa sélection des incontournables en quatre thématiques : Humour (Ça par exemple ! , Quelques conseils utiles aux élèves huissiers, Les 2G, artistes de Music Hall et Le One Pat’Show), amour (Desamours et L’ivresses du boudoir), société (Changer constamment en lumière et en flamme, Ma Marseillaise, Le sourire de la Joconde, Bonheur titre provisoire et Au bord de la route) et nouveau cirque (Blue) ! A vos stylos, à vos programmes et à vos téléphones pour profiter de nos dernières invitations et tarifs réduits !

HUMOUR

Ça par exemple ! de et par François Jenny aux Ateliers d’Amphoux, 10-12 rue d’Amphoux, jusqu’au 28 juillet, à 18h30

François Jenny est beaucoup plus drôle que Jean-Pierre Coffe !

Il assume totalement la ressemblance physique et prend même garde de nous prévenir dès son entrée en scène en nous assénant un vif : « Je ne suis pas Jean-Pierre Coffe ! » qui déjà déclenche déjà l’hilarité. Pourtant François Jenny ne semble pas être très facile à vivre, les parapluies, ça par exemple, il n’aime pas, Catherine Deneuve, encore moins. Quant aux pantoufles, n’en parlons pas ! Ce qu’il aime, c’est l’Opéra, La femme du boulanger, découper le poulet, la poésie de Francis Ponge… Et chut, il n’aime pas qu’on le dise, mais ce clown blanc,  ce qu’il est drôle !!! Lire la suite

10 invitations à gagner en appelant le 0899 65 25 45 (1,35€ par appel + 34 cts/min). Valable dans la limite des places disponibles !

Hebergeur d'image

Quelques conseils utiles aux élèves huissiers

Quelques conseils utiles aux élèves huissiers de Lydie Salvayre avec Frédéric Andrau au Théâtre Arto, 3, rue Râteau, jusqu’au 29 juillet à 13h05

Atrocement drôle !

Le texte de Lydie Salvayre délicieusement acerbe nous propose, une heure durant, de nous mettre dans la peau d’un parfait huissier en devenir ! Sur les bancs de la classe nous assistons au cours  magistral d’un Frédéric Andrau, comédien que nous savions talentueux et que nous découvrons, grâce à la mise en scène de sa complice Jeanne Mathis, atrocement drôle ! A voir absolument ! Lire la suite

Bénéficiez d’un tarif réduit (10€ au lieu de 15€) en effectuant vos réservations par téléphone au 0899 65 25 45 (1,35€ par appel + 34 cts/min).Valable dans la limite des places disponibles !

Hebergeur d'image

Les 2 G, artistes de Music Hall © Christophe Haesevoets

Les 2 G, artistes de Music Hall de et par Jean-Luc Révol et Denis D’Arcangelo, mise en scène d’Agnès Boury au Théâtre du Balcon, 38 rue Guillaume Puy, jusqu’au 28 juillet à 20h45

Un cabaret jubilatoire !

Les deux G ce sont Georges et Gaétan, artistes de Music-Hall qui se produiraient ce soir pour la dernière fois. En hommage au célèbre duo de Charpini et Brancatto, nos vedettes à paillettes vous nous susurrer des chansons qui sauront appeler à la nostalgie des grands noms du cabaret comme Mistinguett ou Dranem puis d’autres plus amusantes offertes par des auteurs contemporains comme François Morel ou encore Pierre Notte qui pour l’occasion surpassera la grivoiserie. Nous avons applaudi maintes fois la célèbre Madame Raymonde, le personnage féminin de Denis d’Arcangelo que nous avions adoré dans la mise en scène de Jean-Luc Révol de la Nuit d’Elliot Fall et c’est donc avec un immense plaisir que nous retrouvons les deux compères de nouveau réunis ! Avec les musiciens Patrick Laviosa (Composition et Piano) Sébastien Mesnil (Accordéon) et la complicité de Laurent Beretta (lien) pour le numéro de magie, Jean-Luc Révol et Denis D’Arcangelo nous ont composé une revue de cabaret jubilatoire qui fait rire à gorge déployée !

Angélique Lagarde

Hebergeur d'image

Agnès Pat’ © Benoit Fortrye

Le One Pat’ Show d’Agnès Pat’ à la Tâche d’encre, 1 rue de la Tarasque, jusqu’au 28 juillet à 22h30

Agnès Pat’ est loin d’être une nouille !

Agnès Pat’ est une merveilleuse histrionne, se jouant d’elle-même avec beaucoup de grâce, elle nous monte en un coup de cuillère à pot un show à l’américaine sur l’une des plus petites scènes avignonnaises. Ses textes co-écrits avec Laurent Conoir sont mordants, incisifs et apportent cette délicieuse piqûre qui excite nos zygomatiques. De la maîtresse d’école à la parisienne, elle nous présente les multiples facettes d’une artiste de talent, chanteuse, pianiste et même reine du ukulélé. Agnès Pat’ est loin d’être une nouille, sous l’oeil complice d’Anne Bourgeois, elle nous a concocté un show vraiment bath, pardon pat’ !

Angélique Lagarde

AMOUR

Hebergeur d'image

Desamours

DesAmours de Dorothy Parker, mise en scène de Cassandre Vittu de Kerraoul au Théâtre La Luna, 1 rue Séverine, jusqu’au 29 juillet à 17h25

L’amour avec des gants

Trois comédiens (Amandine Blanquart, Marc Lamigeon, Cassandre Vittu de Kerraoul, ou Niryis Pouscoulous) pour huit petites scènes de la vie conjugale et amicale des années folles. Trois minutes de transport du guichet à la salle pour 1h15 à New-York, voilà un voyage intéressant ! La plume délicieusement acide de Dorothy Parker trouve de parfaits interprètes dans cette proposition qui retrace avec justesse les affres de cette haute sphère de la société où un mariage tient à un chapeau, une amitié à une robe et une relation à des gants que l’on a soin de prendre ou non. Les femmes sont élégantes, l’hommes a cette beauté nonchalante que toutes les adeptes de Mad Men sauront apprécier. Nous avions aimé 3 little affaires, nous avons adoré Desamours !

Angélique Lagarde

Hebergeur d'image

L’ivresse du boudoir

L’ivresse du boudoir au Théâtre littéraire Le Verbe Fou, 95 rue des Infirmières, jusqu’au 28 juillet à 23h11

Quand Musset présente le Marquis de Sade à Ovide

La conception et mise en scène de Bernard Lefrancq nous plonge au 19ème siècle, chez Musset. Ayant choisi pour trame Un Caprice, celui-ci est un excellent prétexte à inciter les protagonistes à la lecture des grandes œuvres de la littérature grivoise voire érotique puisque Le Marquis de Sade ne tarde pas à intervenir par la bouche de la charmante et naïve Mathilde. La présence d’un piano sur scène permet également d’accompagner la pièce d’étonnants moments de chansons polissonnes qui se fondent à merveille dans l’intrigue ! Pour parler d’amour, on en appellera même à Ovide et Anne-Josèphe Théroigne de Méricourt. Les auteurs et les époques se mêlent dans l’harmonie du jeu, les interprètes semblent prendre beaucoup de plaisir et nous plus encore !

Angélique Lagarde

SOCIETE

Hebergeur d'image

Ma marseillaise © Sylvie Biscioni

Ma marseillaise de Darina Al Joundi – Mise en scène d’Alain Timar avec Darina Al Joundi au Théâtre des Halles, rue du Roi René, jusqu’au 28 juillet à 11h

Une comédienne incroyable !

Quel empressement de retrouver Darina Al Joundi pour la suite de son aventure personnelle après Le jour où Nina Simone a cessé de chanter qui nous avait bouleversés. Noun, son personnage puisque la trame est un tout petit peu romancée, cherche un pays, une ville, un appartement où enfin être bien. Nous quittons le Liban et toutes les épreuves qu’elle a traversées pour voyager avec elle des Etats-Unis à l’Afrique en passant par Paris, pour revenir à Paris, ce sera là son oasis. Commence alors un tout autre périple, celui du processus de naturalisation, la rencontre avec cette entité qui en fait trembler et reculer pus d’un, l’Administration, mais Noun n’a pas peur, elle se battra pour ses droits ! Si certains passages tragiques de ce qu’elle a rencontré sur son parcours en Afrique notamment ne peuvent laisser de marbre, ce nouvel opus est beaucoup plus froid que le précédent mais le parcours est vraiment intéressant et Darina Al Joundi est sans conteste une comédienne incroyable !

Angélique Lagarde

Bénéficiez d’un tarif réduit (15€ au lieu de 22€) en effectuant vos réservations par téléphone au 0899 65 25 45 (1,35€ par appel + 34 cts/min).Valable dans la limite des places disponibles !

Hebergeur d'image

Le Sourire de la Joconde © Eric Legrand

Le Sourire de la Joconde, textes de Kurt Tucholsky – Traduction et mise en scène de Françoise Delrue à Présence Pasteur, 13 rue du pont Trouca, 84000 Avignon, du 7 au 28 juillet à 12h30

Murielle, quel charisme !

Invités à prendre une bière à l’une de ces charmantes tables de ce cabaret berlinois des années 20, nous ne savons pas encore à quelle sauce nous allons être mangés. Casilda Rodriguez l’accordéoniste entame un morceau qui nous met tout de suite dans l’ambiance et de surcroît nous révèle les possibilités de cet instrument mis entre des mains expertes ! En effet, Casilda Rodriguez enseigne notamment à l’école du Théâtre du Nord et nous comprenons aisément pourquoi. Entrent alors en scène un couple d’artiste qui vont nous faire le show ! La partition que Françoise Delrue a choisi de mettre en scène à partir des textes de Kurt Tucholsky pose question, alliant sans transition montée du national socialisme et numéros de cabaret sur la thématique du couple. Si Henri Botte ne paraît pas toujours à son aise, notre véritable coup de coeur est pour Murielle Colvez, une comédienne extraordinaire au charisme débordant ! Si on a pu la voir jouer notamment en 2007 dans la Cour d’honneur du Palais des Papes pour François Sivadier, c’est avec le même naturel que cette grande dame du théâtre public devient une icône du cabaret populaire, bluffant !

Angélique Lagarde

Bénéficiez d’un tarif réduit (8€ au lieu de 12€) en effectuant vos réservations par téléphone au 0899 65 25 45 (1,35€ par appel + 34 cts/min).Valable dans la limite des places disponibles !

Hebergeur d'image

Changer constamment en lumière et en flamme © Lot

Changer constamment en lumière et en flamme – Textes de Michel Onfray – Montage Dominique Paquet – Mise en scène de Patrick Simon avec Thomas Cousseau au Théâtre du Petit Chien, 76, rue Guillaume Puy, jusqu’au 28 juillet à 14h20

Changer constamment en lumière et en flamme rassemble les textes qui racontent Michel Onfray. La restitution du parcours de la souffrance d’un enfant à l’épanouissement d’une réflexion d’adulte est remarquable et de surcroît transcendée quand nous apprécions la pensée du philosophe. C’est en l’occurrence une belle découverte de comédien avec Thomas Cousseau seul en scène qui porte la voix de Michel Onfray, enfant, adolescent et homme qu’il est devenu aujourd’hui. Lire la suite

Bénéficiez d’un tarif réduit (12€ au lieu de 17€) en effectuant vos réservations par téléphone au 0899 65 25 45 (1,35€ par appel + 34 cts/min). Valable dans la limite des places disponibles !

Hebergeur d'image

Bonheur titre provisoire

Bonheur titre provisoire, conception, mise en scène et scénographie d’Alain Timar au Théâtre des Halles, rue du Roi René, jusqu’au 28 juillet à 16h30

Le bonheur c’est de découvrir Pauline Méreuze sur scène !

Epoustouflante ! Oui le mot est lâché, l’adjectif est mérité. Le propos d’Alain Timar était de poser une réflexion comme a pu le faire le philosophe qui ne porte que son prénom, à propos du Bonheur. Vaste sujet… La dimension plastique est innovante, Paul Camus est juste mais ce qui est absolument stupéfiant c’est l’état dans lequel parvient à se mettre la jeune comédienne. Un couple réfléchit à cette possibilité d’être heureux seul, ensemble, à deux, à 100, à 1000… Mais pour trouver le bonheur, il faut le mettre à l’épreuve, et quelle épreuve ! Ce qui aurait vite pu tourner en un exercice du Cours Florent permet à Pauline Méreuze de traverser une succession d’émotions contradictoires et nous ne pouvons qu’être estomaqués par la justesse de son jeu, avoir de l’empathie pour sa dépression et rire aux larmes avec elle lorsqu’elle pense le trouver ce Bonheur avec un grand B ! Allez-y pour elle !

Angélique Lagarde

Hebergeur d'image

Au bord de la route

Au bord de la route, conception, mise en scène et chorégraphie de Patrice Bigel à la Fabrik’ Théâtre, 10 route de Lyon / impasse Favot, jusqu’au 28 juillet à 22h30

La magie de l’interstice

Décrire un spectacle de Patrice Bigel n’est pas une mince affaire mais y assister est toujours un grand moment ! Avec la même folie, la même énergie qu’à l’accoutumée, avec ses jeunes interprètes comédiens et danseurs (Samih Arbib, Mara Bijeljac, Adrien Casalis, Sophie Chauvet, Anthony Duarte, Yasminn Nagid, Anna Perrin, Pierre Possien et Erwin Saill), il sait nous transmettre ce qu’on ne perçoit pas, ce qu’il y a dans cet interstice au bord de la route… Pour découvrir l’univers du metteur en scène et de sa compagnie La Rumeur, la lecture de notre article sur son précédent spectacle, A la veille de cette rencontre, aucun problème n’a été réglé et le lendemain on plus, ne pourra que vous convaincre de courir voir cette proposition hors norme !

Angélique Lagarde

NOUVEAU CIRQUE

Hebergeur d'image

Blue

Blue, Cie Marionka – Collectif Porte 27, Nouveau Cirque à partir de 10 ans à la Caserne des Pompiers, 16 rue de la Carreterie, jusqu’au 26 juillet à 12h30

Que de poésie dans cette proposition de Marion Collé, auteur et fil-de-fériste de cette superbe rêverie en bleu à la Caserne des Pompiers, lieu qui chaque année nous permet de découvrir les meilleures créations théâtrales, dansées, circaciennes ou encore marionnettiques de Champagne Ardenne. La jeune femme se meut dans un univers en équilibre. A petits pas sur son fil d’acier, elle nous déroule le cordon ombilical de ses pensées intimes. Pirouettes physiques et auditives s’alternent avec de véritables moments de grâce en l’air ou au sol lorsqu’elle fait avancer les pierres qui construiront sa vie. C’est une belle réflexion à découvrir en famille sur notre présence au monde, avec peu de mots mais beaucoup d’imaginaire, ce genre de spectacles dont les images demeurent, longtemps, longtemps…

Angélique Lagarde

 

ndiheferdinand |
sassouna.unblog.fr/ |
pferd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Konoron'kwah
| Montségur 09
| INTERVIEWS DE STARS