• Accueil
  • > Europe
  • > Théâtre contemporain Orient et Théâtre contemporain Occident volume dirigés par Brigitte Gauthier aux Editions l’Entretemps par Irène Sadowska Guillon

Théâtre contemporain Orient et Théâtre contemporain Occident volume dirigés par Brigitte Gauthier aux Editions l’Entretemps par Irène Sadowska Guillon

Posté par angelique lagarde le 4 novembre 2012

Théâtre contemporain Orient et Théâtre contemporain Occident volume dirigés par Brigitte Gauthier aux Editions l'Entretemps par Irène Sadowska Guillon  dans Europe couv_theatrecontemporainorient-186x300

Théâtre contemporain Orient Ier volume
Théâtre contemporain Occident IIème volume
dirigés par Brigitte Gauthier
Editions l’Entretemps
Collection « Les points dans les poches »
Série script

Rencontre théâtrale Orient – Occident

Les deux volumes Théâtre contemporain Orient et Théâtre contemporain Occident, initiant la série SCRIPT (scénaristes, créateurs, réalisateurs, interprètes, performers, traducteurs), aux Éditions l’Entretemps, sont le fruit des études des universitaires du Centre de recherche en émergence sur les langues et les arts très contemporains basé à l’Université d’Évry (Val d’Essonne) et dirigé par Brigitte Gauthier. Théâtre contemporain Orient réunit les articles de spécialistes des théâtres du Koweït, d’Algérie, de Turquie, de Russie, d’Inde, du Japon, de Chine et de Taiwan. Dans le volume Théâtre contemporain Occident sont rassemblés des articles sur des pratiques théâtrales aux USA, en Allemagne, en Grande-Bretagne, au Québec, en Italie, en Espagne, en Argentine.

Ces ouvrages ne prétendent ni être exhaustifs ni proposer un panorama de la création théâtrale actuelle dans chaque pays. Dans leurs articles tirés de leurs propres recherches et expériences, souvent sur un phénomène spécifique, les auteurs livrent leurs visions personnelles, subjectives, des pratiques théâtrales traitées.

Tout au long des siècles des influences, des interactions, plus ou moins fortes existent entre les cultures d’Occident et d’Orient. Aujourd’hui, avec la mondialisation, elles sont bien plus intenses et les frontières entre les cultures davantage perméables. Comment les pratiques théâtrales actuelles résistent-elles à l’uniformisation dans les pays d’Orient qui ont conservé des liens avec les traditions tout en s’ouvrant à la modernité ?

Les auteurs des deux volumes du Théâtre contemporain Occident et Théâtre contemporain Orient centrent leurs recherches non pas sur des pratiques se moulant dans les courants « autoroutes », mais s’engagent plutôt sur des sentiers peu connus ou inconnus, des quêtes personnelles d’artistes qui réinventent leur rapport à la modernité. Quel est le degré de leur engagement social et politique ?

Francis Guinle, spécialiste du domaine élisabéthain et de la culture arabe, propose un texte sur Sulayman Al Bassam, dramaturge metteur en scène anglo-koweïtien, qui, pour des raisons politiques et esthétiques, travaille sur Shakespeare, notamment sur Richard III et Hamlet, lui permettant de transposer la problématique politique du monde arabe. Souria Gandi Sahli, spécialiste du théâtre algérien, s’intéresse à la renaissance au début du XXIème siècle du théâtre algérien né dans les années 1960 qui, durant toute la période postcoloniale, a joué un rôle fondamental dans l’édification du sentiment national. La nouvelle dramaturgique turque fait l’objet de l’étude de Carles Battle qui la définit comme « relevant de l’écriture de la schizophrénie ». Stéphanie Lupo qui a étudié avec Anatoli Vassiliev, analyse l’état des recherches en dramaturgie à l’Est, notamment chez Vassiliev et Warlikowski, tous les deux en quête de l’être, polarisant leur travail sur l’art de l’acteur. La quête de spiritualité, au sein de l’École Nationale de Théâtre fondée en Inde par Ebrahim Alkazi, metteur en scène reconnu qui établit des liens entre la tradition et la modernité, fait l’objet de la recherche d’Aurélie Collignon.

Spécialiste des performances dans le théâtre taïwanais, japonais et coréen Tin-Lan Huang aborde la question de la place du spectateur, sa participation à la performance et la communication qui s’établit entre celui-ci, le spectacle et les interprètes. Le travail de Yanping Huang porte sur l’influence et l’usage du théâtre traditionnel chinois, notamment de l’Opéra de Pékin, dans le cinéma d’arts martiaux.

L’étude de Barbara Leonesi se concentre sur la figure du dramaturge Guo Shixing (né en 1952) et sur l’humour des rues de Pékin. Elle analyse le théâtre de Guo Shixing et ses caractéristiques : sa poésie, son lien avec la tradition et sa façon critique et humoristique de représenter la vie et la société locale. Enfin, Françoise Quillet, spécialiste des relations entre l’Ouest et l’Est, analyse la transmission des traditions de l’opéra chinois dans les mises en scène de Shakespeare et Beckett par Wu Hsing-Kuo. La contribution est suivie d’un entretien avec la femme de Wu Hsing-Kuo qui a produit son spectacle En attendant Godot joué en mandarin.

couv_theatrecontemporainoccident-188x300 dans Rendez-Vous Litteraires

Dans le second volume Théâtre contemporain Occident les auteurs ciblent des phénomènes nouveaux ou spécifiques dans les pratiques théâtrales actuelles dans quelques pays d’Europe, d’Amérique du Nord et du Sud. Très curieusement la France (mais aussi la Belgique et la Suisse) brillent par leur absence. N’y aurait-il pas de démarches contemporaines dignes d’intérêt en France et dans les pays francophones de notre continent ? Elles existent en revanche aux États-Unis et Brigitte Gauthier, américaniste, historienne du théâtre et du cinéma en dégage des formes ultra-contemporaines sur la scène new-yorkaise. Il s’agit de pratiques expérimentant des formes de performances hors les murs, dans les rues, les parcs et night-clubs. C’est un théâtre de revendication radicale politique, ethnique, de libération sexuelle, un nouveau théâtre « agit prop » qui s’empare du Net.

Anne-Christine Loranger distingue dans le paysage théâtral actuel du Québec les dramaturges, metteurs en scène, Wajdi Mouawad et Pol Pelletier, qui, contrairement à la tendance technologique généralisée, renouent avec le théâtre de la pauvreté centré exclusivement sur la puissance du texte et le jeu des acteurs. Dans le paysage théâtral contemporain anglais Elizabeth Angel Perez dégage un mouvement oscillant entre un théâtre de la violence frontale et un théâtre qui, en creux du « in yer face » initié par Sarah Kane, spectralise les corps et ne laisse plus entendre que la voix. Elle pointe un phénomène nouveau dans ce théâtre : la réhabilitation de l’affect et du choc emphatique. Sylvie Arlaud, spécialiste du théâtre contemporain germanophone, dégage à partir des pièces de Roland Schimmelpfennig et de Ewald Palmetshofer quelques particularités du théâtre actuel de langue allemande, la notion de crise identitaire, le lien entre l’engagement politique et l’écriture dramatique qui entre en résonance avec les esthétiques liées à l’écriture post dramatique.

Dans son article sur le théâtre italien Giampaolo Gotti remarque la nouvelle tendance qui s’impose depuis quelques années du « teatro di narrazione » (théâtre récit) né en réaction à la crise profonde des idéologies, la crise morale, matérielle et culturelle. L’auteur interroge la capacité de ce théâtre à trouver son public et à rester indépendant pour ne pas perdre son efficacité militante. On regrette que la vision du théâtre contemporain en Espagne dans l’étude de Merce Saumelle Verges se limite à décrire la scène contemporaine catalane en remontant à ses modèles des années 1960, un théâtre d’action, visuel comme celui de la Fura dels Baus, Els Joglars, etc…

Enfin en clôture de ce volume un saut en Argentine avec un retour, proposé par Christilla Vasserot, sur trois auteurs, metteurs en scène argentins : Ricardo Bartis, Daniel Véronèse et Claudio Tolcachir. Tous les trois faisant partie du circuit du théâtre indépendant de Buenos Aires, sont invités régulièrement sur les scènes européennes.

À quelques réserves près, nous devons saluer l’initiative de cette rencontre des théâtres contemporains Orient Occident proposée par le Centre SCRIPT, expérience qui sera déclinée à travers d’autres rencontres et publications dans les années à venir.

Irène Sadowska Guillon

Théâtre contemporain Orient
188 pages, prix 15 €
Théâtre contemporains Occident
158 pages, prix 13,50 €
Dirigés par Brigitte Gauthier
Editions l’Entretemps,
collection « Les points dans les poches »
Séries SCRIPT.

 

ndiheferdinand |
sassouna.unblog.fr/ |
pferd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Konoron'kwah
| Montségur 09
| INTERVIEWS DE STARS