• Accueil
  • > Festival Avignon
  • > Deux mille ans de mensonge de et avec Christophe Alévêque et Serena Reinaldi au Chien qui fume – Avignon Off – par Angélique Lagarde

Deux mille ans de mensonge de et avec Christophe Alévêque et Serena Reinaldi au Chien qui fume – Avignon Off – par Angélique Lagarde

Posté par angelique lagarde le 20 juillet 2013

Deux mille ans de mensonge de et avec Christophe Alévêque et Serena Reinaldi au Chien qui fume - Avignon Off - par Angélique Lagarde  dans Festival Avignon 2000_ans_de_mensonges-211x300

Deux mille ans de mensonge
De et avec Christophe Alévêque et Serena Reinaldi
Mise en scène de Philippe Sohier
Au Chien qui fume – Avignon Off – Du 6 au 28 juillet à 22h30

Jésus et Marie-Madeleine, un couple comme les autres… ou presque !

« Pour être d’accord, il faut être au minimum deux. Pour faire l’amour aussi… pour faire la guerre également. » Voici l’un des premiers échanges de Christophe Alévêque et Serena Reinaldi prêts à nous dévoiler enfin la véritable histoire d’amour de Jésus et Marie-Madeleine, de l’homme et de la femme, après Deux mille ans de mensonge

Regardez ce charmant petit minois qui tend la main vers le corps du Christ, ne lui donnerait-on pas le bon dieu sans confession ? Nous, certes, mais il n’en fut pas de même pour le diocèse avignonnais qui tenta de faire retirer de la ville toutes les affiches du spectacle ! Que la guerre sainte soit lancée à l’encontre de Roméo Castellucci ou Rodrigo Garcia, soit, et encore n’entendez pas ici que nous puissions concevoir comme admissible une quelconque censure de l’art, mais ici le cas est tout simplement ridicule.

Christophe Alévêque et Serena Reinaldi remettent en cause, non pas la religion en soi, mais le traitement qui a été fait des Evangiles et par conséquent le mensonge par omission sur la véritable condition de Marie-Madeleine, une femme de tête qui a su épauler Jésus comme une compagne aimante. Ils mettent ainsi en relief le statut ambigu où se trouve la femme deux mille ans plus tard, « forcée » de jouer à l’homme pour mériter son statut social. Le spectacle s’éloigne à grandes enjambées de la bible pour s’attaquer principalement à cet ancestral rapport homme femme. Mars et Venus répondrez-vous, du déjà-vu, tout ça, tout ça… Pas du déjà entendu quoi qu’il en soit et pas de l’aussi jouissif !

christophe-aleveque-et-serena-reinaldi-245x300 dans Festivals

Ils sont beaux à voir sur scène ces deux-là. Il grommelle, elle minaude, il exulte, elle s’emporte, ils vivent et ils partagent ! Serena affirme que la femme peut prendre le pouvoir autrement, en étant féminine, Christophe se moque, mais bien entendu non seulement acquiesce mais applaudie sa douce rivale ! La mise en scène de Philippe Sohier sous forme de conférence est intelligente dans la mesure où elle induit cette relation au public pris à parti, à témoin et parfois même pris au dépourvu… Nous retrouvons notre italienne dans toute sa volupté, telle que nous l’avions adoré dans Parole parole d’après Dario Fo et Franca Rame dans la mise en scène de Christophe Correia. Les thèmes chers à Serena Reinaldi, fervente défenseuse du statut de la femme sont subtilement intégrés à ce spectacle humoristique où la verve de Christophe Alévêque sublime celle de sa compagne. Depuis Ciao Amore le couple a pris de l’ampleur et c’est un vrai bonheur à voir sur scène !

Angélique Lagarde

Le Chien qui fume
75 rue des teinturiers
84000 Avignon
Réservations au 04 90 85 25 87

 

ndiheferdinand |
sassouna.unblog.fr/ |
pferd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Konoron'kwah
| Montségur 09
| INTERVIEWS DE STARS