• Accueil
  • > Festival Avignon
  • > Antoine Duléry fait son cinéma au Théâtre du Chêne Noir – Avignon Off – par Marie Laure Atinault

Antoine Duléry fait son cinéma au Théâtre du Chêne Noir – Avignon Off – par Marie Laure Atinault

Posté par angelique lagarde le 24 juillet 2013

Antoine Duléry fait son cinéma au Théâtre du Chêne Noir - Avignon Off – par Marie Laure Atinault dans Festival Avignon dulery-201x300

Antoine Dulery © Patrick Gaillardin

Antoine Duléry fait son cinéma (mais au théâtre)
D’Antoine Duléry et Pascal Serieis
Mise en scène de Pascal Serieis
Au Théâtre du Chêne Noir – Avignon Off – du 6 au 28 juillet à 21h

Les grands du cinéma sur un plateau

Antoine Duléry est un acteur populaire depuis son dernier succès cinématographique. Familier des plateaux de télévision, ce trublion est ce que l’on appelle un comédien frileux. Il a toujours une anecdote, une histoire sous le coude pour faire le show, mais l’on ressent chez lui comme une petite faille, un désir d’être reconnu, non pas parce qu’il est l’ami de… mais pour son talent. Il énerve ou on l’adore.

Dans ce spectacle, sous prétexte d’un dîner chez son ami Fabrice Lucchini,  Antoine Duléry nous propose une galerie de portraits où se bousculent Johnny Hallyday, Francis Huster ou encore Claude Lelouch. Au gré des compositions, il nous livre quelques uns de ses meilleurs souvenirs théâtraux et cinématographiques. Il faut faire une précision importante Antoine Duléry n’est pas un imitateur, il n’inquiétera pas Laurent Gerra. Il a un joli talent mais parfois les voix sont approximatives. Il compose néanmoins un Patrick Chesnais excellent (en cela il est un précurseur) de même qu’un superbe Philippe Noiret. Notre préférence va à sa composition mémorable de Robert De Niro.

Même si le spectacle nécessiterait quelques calages, un fil rouge mieux respecté et des textes plus resserrés, ce qui est très touchant chez Antoine Duléry, c’est admiration pour les grands du cinéma français, et notamment pour son idole Belmondo à qi il rend un bel hommage. Le passage avec Claude Lelouch est très drôle Avant d’être un second rôle incontournable, il ne faudrait pas oublier que cet ancien du Cour Florent, classe de Francis Huster brûlait les planches. Il a laissé à beaucoup un grand souvenir dans Lorenzaccio, et plus récemment dans la Puce à l’oreille dans la mise en scène de Bernard Murat. Antoine Duléry est un bouffeur de planches. Il aime le plateau, et le plateau le lui rend bien.

Marie Laure Atinault

Théâtre du Chêne Noir
8, rue Sainte-Catherine
84 000 Avignon
Réservations au 04 90 86 74 87

 

ndiheferdinand |
sassouna.unblog.fr/ |
pferd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Konoron'kwah
| Montségur 09
| INTERVIEWS DE STARS