• Accueil
  • > Concerts
  • > Warm Up Show Festival # 3 – Rencontre en coulisses par Angélique Lagarde

Warm Up Show Festival # 3 – Rencontre en coulisses par Angélique Lagarde

Posté par angelique lagarde le 26 mai 2014

-1

Naïssam Jalal, Aziz Sahmaoui et Hilaire Panda © Bill Akwa Betote

Warm Up Show Festival # 3
Direction artistique : Hilaire Penda
Du 10 au 31 mai 2014 à Paris /Montreuil / Les Lilas

Rencontre avec trois musiciens créateurs : Naïssam Jalal, Hilaire Panda et Aziz Sahmaoui

Au programme du Warm Up Show Festival # 3,  des concerts d’exception, des rencontres et surtout trois créations ! Nous avons eu la chance d’assister à celle qui a réuni, Mehdi Chaïb, Naïssam Jalal, Ousmane Kalil Kouyaté, Adhil Mirghani, Hilaire Penda et Aziz Sahmaoui à l’Alimentation Générale. Avant ce concert exceptionnel, trois de ces artistes nous ont accordé un instant en coulisses pour nous faire partager leur bonheur et leur émotion de créer ensemble. Ne manquez pas le prochain rendez-vous du festival le 28 mai, une nouvelle création au Café la Pêche avec entre autres Naïssam Jalal, Hilaire Panda et Marine Thibault, la flûtiste de Wax Tailor notamment. Et bien entendu, nous vous donnons tous rendez-vous au bric-à-brac musical et à la soirée de clôture le 31 mai au Théâtre Berthelot !

Kourandart : Troisième édition, trois créations, il semblerait que le Warm Up Show Festival prenne de l’ampleur…

Hilaire Penda : Oui, les choses naturellement prennent leur place… Nous travaillons sur ce projet depuis 2007 et nous sommes très heureux de son avancée aujourd’hui.

La création de ce soir comptera notamment Naïssam Jalal à la flûte traversière et Aziz Sahmaoui au chant, accompagné de ses nombreux instruments. Comment se sont produites ces belles rencontres musicales ?

Naïssam Jalal : Nous nous sommes rencontrés il y a sept ans avec Hilaire à la Folle Blanche, un lieu de concerts à Montreuil. Nous avons ensuite joué ensemble mais de manière totalement informelle, des bœufs entre amis… Et j’ai accepté avec grand plaisir quand il m’a proposé de participer à cette nouvelle édition. Faire un projet de création avec Mehdi, Adhil et Aziz, j’étais ravie de l’idée. J’avais déjà joué avec Aziz, de façon informelle aussi et ça m’avait donné envie d’aller plus loin, Mehdi je le connais bien puisqu’il joue dans mon quintet et Adhil j’avais hâte de le rencontrer ! C’est fantastique qu’Hilaire ait trouvé le moyen de rendre ce moment possible.

Aziz Sahmaoui : Pour ma part, j’ai rencontré Hilaire par l’intermédiaire d’autres formations, nous avons donc déjà joué ensemble. Nous avions un ami commun qui m’a proposé de remplacer notre bassiste qui avait un empêchement sur un concert et tout de suite, cela a fonctionné. C’était une rencontre musicale qui est vite devenue amicale ! Et je le remercie aujourd’hui de m’inviter à participer à ces défis, ces aventures, ce genre de renouvellements qui font toujours beaucoup de bien à un musicien. Ce qui est important c’est l’engagement de chacun dans le projet.

Quels sont tous ces instruments autour de vous Aziz ?

Aziz Sahmaoui : Celui-ci est nouveau, il a été fabriqué spécialement pour moi, c’est un mandole électrique. A côté, ce sont des gounis, des caxixis et des perks. Je n’aurais voulu que chanter mais il faut bien aider (rires) !

Et comment s’organise une création ? Nous avons eu le privilège d’assister un peu à la répétition du concert de ce soir et nous avons remarqué une fluidité incroyable… Aviez-vous déterminé un fil conducteur ?

Aziz Sahmaoui : Sur ce projet, nous avons fait une répétition et demi, c’est un bon exemple d’engagement je trouve !

Hilaire Penda : En effet, au départ, j’avais l’idée de créer cette rencontre mais parfois nous n’avons pas toujours le temps nécessaire pour faire comme nous le souhaiterions, aussi nous avons décidé de revisiter les répertoires de chacun pour composer cette création. C’est tout à fait cela le « Warm Up », j’invite des artistes non pas pour qu’il exécutent leur répertoire mais pour que chacun puisse entrer dans la musique de l’autre et partager son langage, sa couleur.

Comment est-ce que l’on peut savoir si les couleurs sont complémentaires ?

Hilaire Penda : Pour reprendre ce que disait Naïssam, c’est au fil des rencontres. Aujourd’hui pour moi quand elle joue de la flûte, elle atteint le firmament, elle est devenue « maestra » et ce qui est merveilleux c’est que nous arrivons à procéder à cet échange sans rien dire. La musique parle d’elle-même. Je sais qu’avec tous les musiciens qui sont là ce soir, cet échange peut avoir lieu, nous avons de profondes affinités et j’ai vraiment envie de jouer avec eux !

Quelle sera la teinte du concert qui va se jouer dans quelques minutes ?

Naïssam Jalal : Arc en ciel !

Hilaire Penda : C’est la diversité, le mélange, mais aussi la rencontre entre le Maghreb, l’Afrique subsaharienne et le Moyen-Orient.

Naïssam Jalal : C’est moi le Moyen-Orient

Et le 28 mai, c’est encore une nouvelle couleur que vous créerez…

Naïssam Jalal : Oui, Hilaire a invité trois flûtistes, un clavier, un batteur et lui sera à la basse. Donc nous serons à nouveau six, je pense que ce sera extrêmement différent, mais nous n’avons encore aucune idée de la manière dont cela va sonner, c’est ça la magie de la création !

Hilaire, quels sont les événements que vous conseillerez particulièrement lors de cette édition ?

Tous ! (rires) C’est comme si vous demandiez à un père quel est le plus beau de ses enfants, il m’est impossible de vous répondre, il faut venir et rencontrer tous ces fabuleux musiciens !

Informations et réservations : www.rarestalents.com

Lire la rencontre avec les musiciens du Warm Up Show Festival # 2

 

ndiheferdinand |
sassouna.unblog.fr/ |
pferd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Konoron'kwah
| Montségur 09
| INTERVIEWS DE STARS