Village de Cirque – Rencontre avec Rémy Bovis, directeur de 2R2C

Posté par angelique lagarde le 13 octobre 2014

Village de Cirque

Village de Cirque
Du 9 au 19 octobre
A la Pelouse de Reuilly, Paris 12ème

Tony Gatlif invité de la 10ème édition du Village de Cirque !

Un bel anniversaire que celui du Village de Cirque qui soufflera ses bougies dimanche prochain, le 19 octobre lors du BalConcert des 10 ans avec une carte blanche musicale à Tony Gatlif ! En attendant, la programmation offre la part belle aux circassiens de tous horizons pour ouvrir et ouvrir encore les portes de cet art fabuleux à découvrir en famille ou entre amis ! Rémy Bovis, directeur de 2R2C, la coopérative de rue et de cirque nous accorde quelques instants dans les coulisses de ce bel événement.

Kourandart : Comment pourrait-on définir le rôle de 2R2C, la coopérative de rue et de cirque ?
Rémy Bovis : Nous sommes une coopérative avec des sociétaires, qu’ils soient artistes, compagnies, publics ou encore opérateurs partenaires. Nos champs d’intervention sont la production, l’aide à la création, l’accompagnement et la diffusion de théâtre de rue et de spectacles de cirque sous chapiteau ou dans l’espace public. C’est très large, nous intervenons où nous voulons dans la mesure où la proposition correspond au projet de 2R2C c’est-à-dire en dehors des lieux de spectacle.

Village de Cirque est-il l’évènement phare de la coopérative ?
Non, pas réellement puisque nous faisons une programmation tout le printemps dans la rue, avec du cirque ou du théâtre de rue, mais disons que le Village de Cirque a cette forme de festival alors que le reste du temps, la programmation est plus diffuse, sur la durée et surtout inscrite dans l’espace quotidien du public. Au départ le Village de Cirque était une rencontre, puis petit à petit, le public et les médias ont nommé cet événement « festival » alors il l’est devenu ! (rires).

Comment définiriez-vous le cirque que vous souhaitez promouvoir  ici ?
En dépit de ce qu’on peut imaginer, le cirque contemporain est aujourd’hui accessible à tous et c’est vraiment sous cet angle que nous avons voulu dessiner ce Village de Cirque. Nous avons choisi des propositions très pointues, mais en même temps accessibles, ne serait-ce que par notre politique tarifaire, et des formes très contemporaines mais qui se réfèrent à l’art populaire du cirque. Nous retrouvons des numéros d’acrobates, jongleurs, contorsionnistes, etc… mais dans une esthétique contemporaine. Nous avons à la fois un public de jeunes passionnés qui suivent la programmation et connaissent les artistes et de plus en plus, et nous faisons un gros travail sur ce point qui définit notre mission, le grand public sensibilisé au cirque contemporain. Nous avons notamment de plus en plus de familles qui viennent. C’est un public qui s’étend à différentes générations, plus large que le public qui fréquente habituellement les salles de spectacle.

Un Loup pour l'homme / Face Nord

Face Nord © Milan Szypura

Comment s’organise la programmation ?
Disons qu’il y a deux entrées. Il y a les équipes que nous suivons d’années en années, nous sommes par exemple partenaires avec des compagnies qui sont sociétaires et que l’on accompagne sur leurs différentes aventures. Ensuite, nous agissons comme n’importe quel programmateur, nous allons voir des spectacles, nous faisons des propositions et nous choisissons ! Nous le faisons à deux avec Marie Chapoullié qui est également permanente à la coopérative.

Il y a-t-il des compagnies récurrentes sur Village de Cirque ?
Oui, certaines compagnies reviennent mais il y a surtout des artistes récurrents parce que les artistes travaillent avec différentes compagnies. Comme ils sont intermittents, ils ont souvent plusieurs employeurs. C’est une des raisons pour lesquelles nous défendons l’intermittence pour qu’ils puissent contribuer à travailler. Nous retrouvons des artistes et parfois même des techniciens qui reviennent avec de nouvelles compagnies. C’est le 10ème Village, donc nous commençons à avoir vu passer pas mal de monde !

En effet, c’est une édition particulière puisque Village de Cirque fête ses dix ans !
Oui, et en dix ans, je pense que Village de Cirque a beaucoup évolué. Nous sommes contents de proposer aujourd’hui des formes qui paraissent plus « difficiles » et qui en fait sont accessibles. Et nous sommes heureux d’amener des spectateurs à découvrir ces formes qui sont loin de l’image du cirque traditionnel et pourtant le public est là, en famille, avec des enfants…

ambiance village

Village de Cirque

Cette édition a débuté ce jeudi et le public a encore un beau choix de spectacles à découvrir…
Oui, notre premier week-end s’achève et le spectacle qui fait le fil rouge, le lien entre les deux semaines c’est Extension du Cirque Inextremiste, le deuxième volet d’un diptyque sur la relation de l’acrobate au risque et au handicap puisque l’un des artistes est en fauteuil roulant. Face Nord de la compagnie Un loup pour l’homme se joue pour la dernière fois ce soir et nous sommes très contents d’accueillir sous leur chapiteau ces artistes que nous avions prévu de programmer l’année dernière si l’un d’eux ne s’était blessé. Le spectacle Fall Fell Fallen de la compagnie Lonely Circus se termine se week-end également et nous sommes ravis de l’accueil qu’il a reçu.

A partir de mercredi, de nouvelles propositions attendent le public…
Oui, dès ce mercredi 15, démarrent quatre propositions. L’homme de boue de la compagnie La scabreuse avec laquelle nous travaillons beaucoup en action culturelle est une création que nous avons accompagnée. C’est un solo de jongleur qui s’est interrogé sur cette matière qu’est la boue avec un temps de travail important consacré à cette recherche qui a amenée à un travail plastique très particulier, très chorégraphié. Nous accueillerons également sur deux représentations Off de la compagnie Kiaï qui est aussi une création très récente puisqu’elle a été créée cette année au festival Furies à la fin du printemps. Déjà présenté à Paris, nous retrouvons ensuite le solo d’une contorsionniste, harpiste et conteuse, Tania’s paradise dans une très belle yourte qui a été conçue pour elle. Cet espace est très intéressant parce qu’il change la relation au public et c’est aussi une constante dans notre approche du spectacle, de trouver une forme de relation au public qui soit différente. Que ce soit plus intime ou plus large, il y a toujours ce rapport direct qui est inhérent au chapiteau. Enfin, Les circonférences sont issues encore de notre relation avec La scabreuse, c’est une série de conférences jouées, c’est donc entre la conférence et le jeu, pour parler du cirque. A chaque circonférence, son sujet. Ici en l’occurrence, nous allons travailler sur l’acrobate et le clown, mais il en existe également sur le fil, le trapèze… Elles ont été inventées par Jean-Michel Guy et à chaque fois, différents artistes sont conviés sur scène pour non seulement parler mais montrer leurs disciplines. Elles auront lieu samedi et dimanche, et elles sont gratuites et ouvertes à tous. C’est aussi notre façon d’inciter l’approche du cirque contemporain.

Cette 10ème édition se clôturera sur un bel événement pour souffler les bougies, le BalConcert de Tony Gatlif !
Oui, nous finirons par le BalConcert du 10ème anniversaire où nous aurons l’immense chance, l’honneur d’accueillir Tony Gatlif et son orchestre. Tony nous fait le plaisir de venir chaque année depuis trois ans. Féru de cirque, de caravanes, de chapiteaux, il adore l’ambiance de Village de Cirque ! Et quand on a pensé à faire cette fête pour le dixième anniversaire, nous lui avons proposé cette carte blanche qu’il a très gentiment acceptée… Et ce sera un grand moment !

Propos recueillis par Angélique Lagarde

Tout le programme en ligne sur : www.villagedecirque.com

Village de Cirque
Pelouse de Reuilly
75012 Paris
Informations et réservations : 01 46 22 33 71

 

ndiheferdinand |
sassouna.unblog.fr/ |
pferd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Konoron'kwah
| Montségur 09
| INTERVIEWS DE STARS