9 en tournée par Marie Laure Atinault et Amélie Tschupp

Posté par angelique lagarde le 22 juillet 2015

9

9
De Stéphane Guérin
Sur une trame de Stéphane Guérin et le Petit Théâtre de Pain 
Mise en scène de Manex Fuchs
Co-mise en scène et direction d’acteur de Georges Bigot
Avec Maryia Aneva, Cathy Coffignal, Eric Destout, Ximun Fuchs, Hélène Hervé, Guillaume Méziat, Fafiole Palassio, Jérôme Petitjean et Tof Sanchez.
Vu à Villeneuve en scène
Dates à venir : 31 Juillet à Saint-Jean-de-la-Blaquière (34), 2 Août à Prendeignes (46) et 18 Août à Bassussarry (64)

Et vous, que feriez-vous ?

Imaginez que vous deveniez juré, que de vos choix dépende la vie d’un jeune garçon, que feriez-vous ? Neuf personnes ont été désignées pour être jurés, quatre femmes et cinq hommes. Ils doivent juger le cas d’un jeune homme d’origine comorienne, Karim, qui est  accusé du meurtre de ses grands-parents adoptifs. Ils doivent  le condamner ou non à la perpétuité.

A priori, tout semble le désigner coupable : les preuves sont accablantes, les témoignages disent avoir vu Karim sur les lieux du crime, le père du jeune homme a déclaré qu’il avait menacé ses grands-parents, et Karim a avoué avoir commis le meurtre. Lorsque les jurés se réunissent, ils sont donc tous prêts à le déclarer coupable, pouvant ainsi retourner vaquer à leurs  occupations le plus vite possible. Enfin tous, sauf une femme, qui refuse d’accepter si facilement ce verdict sans avoir réexaminé toutes les preuves, car elle est consciente qu’ils tiennent la vie du jeune homme entre leurs mains.

Les jurés se penchent alors sur toutes les preuves une à une. Ils se rendent compte que des éléments ont pu échapper aux enquêteurs et que les témoignages, aussi convaincants qu’ils paraissent, ne sont pas nécessairement véridiques. Les rapports d’experts sont passés au crible. Les points de vue des personnages s’affrontent. Ils livrent peu à peu des parcelles de leur propre histoire, de leur vie qui influencent d’une manière subtile et parfois inconsciente leur opinion sur l’affaire. Chacun d’entre eux est obligé de s’impliquer corps et âme dans cette délibération, et aucun n’en sortira indemne.  « En votre âme et conscience », ne sera plus pour eux une simple formule.

Ce huis clos judiciaire nous rappelle bien entendu 12 hommes en colère, la pièce de Réginald Rose, adapté au cinéma par Sidney Lumet avec Henry Fonda. La pièce sera plusieurs fois jouée au théâtre en France. Cette référence est parfaitement assumée par l’équipe. Quelques différences : les jurés sont 9, le jeune accusé du meurtre de son père dans la pièce américaine est noir, ici c’est un jeune comorien. Ils ont dans un cas comme dans l’autre 16 ans.

Les 9 sont obligés de cohabiter et surtout de réfléchir ensemble. Ils doivent peser le pour et le contre afin de décider de l’avenir d’un jeune homme. Ces hommes et ces femmes nous font faire un examen de conscience et nous,  aurions-nous donné au jeune accusé la chance d’une délibération ? Aurions-nous été la jeune femme qui doute, ou le musicien pressé de partir pour son concert ? Il est facile de juger ces jurés. Il est plus difficile de l’être, c’est un moment grave et difficile.

Nous nous sentons impliqués dès les premières minutes. La scénographie est très efficace, un système tri-frontal, au centre la salle de délibération, en fond de scène un portique en bois épuré qui évoque la sinistre silhouette de la guillotine. Les comédiens-jurés ou les jurés-comédiens nous entraînent dans un combat intellectuel d’une heure trente, très physique, qui nous fait remettre à plat nos certitudes.

Marie Laure Atinault et Amélie Tschupp

Toutes les dates de tournée : www.lepetitheatredepain.com

 

ndiheferdinand |
sassouna.unblog.fr/ |
pferd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Konoron'kwah
| Montségur 09
| INTERVIEWS DE STARS