Het Land Nod au Festival d’Avignon par Marie-Laure Atinault

Posté par angelique lagarde le 19 juillet 2016

Het Land Nod © Christophe Raynaud de Lage

Het Land Nod © Christophe Raynaud de Lage

Het Land Nod (Le Pays de Nod)
De et avec le collectif FC Bergman : Stef Aerts, Joé Agemans, Bart Hollanders, Matteo Simoni, Thomas Verstraeten, Marie Vinck
Production Toneelhuis
Au Festival d’Avignon jusqu’au 23 juillet
À la Grande Halle de la Villette du 16 au 20 mai 2017

Le Pays de Nod habité par de fantastiques comédiens

Ce spectacle étonnant est l’une des belles découvertes du Festival d’Avignon. Le collectif FC Bergman se compose de six comédiens en résidence à la Toneelhuis, le Théâtre d’Anvers dirigé par Guy Cassiers. Nous avions aimé leur travail lors du Printemps des comédiens à Montpellier, ce nouvel opus nous enchante par son apparente facilité mais sa capacité à nous accompagner longtemps après la représentation.

Nous sommes face à une grande salle du Musée Royal des Beaux Arts d’Anvers. Ce n’est pas n’importe quelle salle mais la grandiose salle Rubens construite spécialement pour accueillir les toiles de Pierre Paul Rubens en 1890. En 1944, la première fusée V2 causa de grands dégâts au monument, détruisant les somptueuses coupoles en verre. Les travaux furent longs, à tel point qu’en 1947, il a neigé dans certaines salles. Le musée est en ce moment en travaux. Les salles sont dépouillées de leurs tableaux, un aspect d’abandon dû aux préparatifs des travaux des différents corps de métier, renvoie aux souvenirs des ravages de la guerre.

Le spectacle est sans parole, mais le don d’observation des comédiens vaut mille mots. Nous assistons d’abord au nettoyage du parquet, pendant que les spectateurs s’installent. L’impression d’être au musée est saisissante. Puis des appariteurs viennent, avec toutes les précautions d’usage, ils tentent de décrocher le dernier tableau monumental qui reste dans la salle. Il s’agit du Coup de Lance. Mais l’opération est interrompue, le tableau est plus grand que l’encadrement des portes ! Problème Kafkaïen pour l’appariteur chargé de l’opération. Il tentera tout pour réussir sa mission même si son obstination vire à l’hystérie destructrice qui n’est pas sans rappeler les courses des dessins animées de Tex Avery. Il a la même persévérance que le coyote voulant arrêter le Bip Bip.

Het Land Nod © Christophe Raynaud de Lage

Het Land Nod © Christophe Raynaud de Lage

Dans cette salle, véritable cathédrale de l’art, dépouillée de ses œuvres, les mûrs dénudés des tentures portent tous les souvenirs des visiteurs. Que n’ont-ils pas vu et entendu ? Des amateurs d’art, des habitués, des touristes pressés de tout voir et qui ne voient rien, des amoureux, tous sont orphelins de la fermeture du musée. Le gardien de la salle a forte partie à faire entre cette femme qui s’évanouit, et l’homme qui se dévêtit dont la nudité hiératique fait penser à un christ en croix. Il ne sait que faire. Et puis il y a ce moment de grâce, de joie, d’allégresse lorsque deux hommes et une femme se livrent, dans une totale liberté à une danse primesautière, sautant sur les murs et tels des passe-murailles passent au travers. L’appariteur opiniâtre revient avec un mètre de menuisier pour reprendre les mesures. Mais monter seul sur une échelle et prendre des mesures avec un mètre trop petit est une aventure que n’aurait pas désavouée Chaplin ou Harold Lloyd ! Il défie les lois de l’équilibre. De la pure comédie.

Après bien des événements, que nous préférions éviter dans un musée, la salle Rubens connaîtra tous les âges de la création. FC Bergman a la capacité de distiller intelligemment les émotions, en créant des images inoubliables. Les comédiens, tous fantastiques, nous embarquent pour un voyage parfois surréaliste, souvent drôle. On peut voir ce spectacle au premier degré avec un plaisir simple et bon enfant. Puis on peut se laisser porter en fonction de nos connaissances historiques, de l’iconographie du tableau, appréhender toute une page d’histoire et de religion. Du déluge au paradis, suivez le guide au Pays de Nod, au Het Land Nod, c’est une visite inoubliable !

Marie Laure Atinault

Festival d’Avignon
Cloître Saint-Louis
20 rue du Portail Boquier
84000 Avignon
Réservations au 04 90 27 66 50

 

ndiheferdinand |
sassouna.unblog.fr/ |
pferd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Konoron'kwah
| Montségur 09
| INTERVIEWS DE STARS