• Accueil
  • > Festival Avignon
  • > Le Garçon incassable à la Caserne des Pompiers – Avignon Off par Angélique Lagarde

Le Garçon incassable à la Caserne des Pompiers – Avignon Off par Angélique Lagarde

Posté par angelique lagarde le 22 juillet 2017

LE GARCON INCASSABLE -

Le Garçon incassable © Christophe Raynaud de Lage

Le Garçon incassable
de Florence Seyvos
Adaptation et mise en scène Laurent Vacher
Collaboration artistique Charlotte Lagrange
Avec Benoît Dattez, Odja Llorca et Martin Selze
À la Caserne des Pompiers – Avignon Off – du 7 au 23 juillet (relâche les 10 et 17)

La force du déséquilibre

Parce que tous les deux ont eu des enfances bancales, Buster et Henry auront des existences hors normes.  Buster, c’est Buster Keaton et dès la prime enfance, son père l’a propulsé (littéralement) sur la scène. Henry, c’est Henry et dès la prime enfance, son père a toujours tenté de le remettre droit. Deux destins croisés, deux vies insolites réunis sur scène par trois interprètes talentueux, le cinéma et la magie.

Laurent Vacher a eu un coup de cœur pour le roman de Florence Seyvos, lauréat du prix Renaudot poche 2014, et a souhaité le mettre en scène en le transformant le moins possible par son adaptation au plateau. Il s’est entouré des comédiens Odja Llorca, Martin Selze et Benoît Dattez. Ce dernier également magicien-fakir a composé les effets magiques du spectacle, mais nous n’en dévoilerons rien ici. Ce que nous pouvons dévoiler c’est la parfaite harmonie entre le jeu, les extraits cinématographiques et les effets magiques qui se répondent les uns aux autres.

LE GARCON INCASSABLE -

Le Garçon incassable © Christophe Raynaud de Lage

Le garçon incassable, c’est tout d’abord le frère de l’auteure, Henry, un petit garçon différent qui grandit avec un père qui essaie en vain de le « réparer », il rencontre alors une nouvelle mère, un peu en retrait, et une nouvelle sœur, curieuse et déjà aimante. Le père, peu à peu disparaît, Henry prend son indépendance mais son rapport au monde reste un peu compliqué, ses repères ne sont pas les mêmes que ceux des autres. L’autre garçon incassable, c’est Buster Keaton, lui aussi à un rapport au monde tout à fait singulier. Il a très vite chuté dans un escalier, puis sur scène, puis au cinéma, puis dans sa carrière… et la pente a été dure à remonter, mais il y est parvenu. Ce sont deux parcours bien distincts, chacun menant à une forme de succès, mais qui auraient pris le même chemin de traverse.

Si le lien entre les deux histoires est parfois difficile à saisir, il crée néanmoins de jolis croisements scéniques, notamment la scène de l’œillet blanc où l’extrait d’un film de Buster Keaton reflète la perdition d’Henry. Les comédiens jouent avec la projection et nous offrent un moment de poésie et d’émotion. Le garçon incassable est une fable sur le déséquilibre et par sa mise en scène, Laurent Vacher en démontre la force, et nous transmet la poésie de la fragilité.

Angélique Lagarde

Caserne des pompiers
116, rue de la Carreterie
84000 Avignon
Réservations au 04 32 76 20 18

Site de la compagnie pour consulter les dates de tournée à venir : www.compagniedubredin.com

 

ndiheferdinand |
sassouna.unblog.fr/ |
pferd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Konoron'kwah
| Montségur 09
| INTERVIEWS DE STARS