J’attendrai de Jose Ramon Fernandez par Irène Sadowska Guillon

Posté par angelique lagarde le 9 février 2016

J'attendrai © Guilles Rondot

J’attendrai © Guilles Rondot

J’attendrai
De Jose Ramon Fernandez
Texte français d’André Delmas
Création du Théâtre Toujours à l’Horizon
Mise en scène de Claudie Landy
Avec Alejandro Barcelona, Éric Chaussebourg, Aymric Faure, Marie de Oliveira, Thierry Patarin et Marie-Claire Vilard.
Créé du 28 au 31 janvier à La Rochelle
Les 11 et 12 février au CREA de Saint-Georges de Didonne (17)

Comment raconter l’indicible ?

J’attendrai de José Ramon Fernandez, un des auteurs phares du théâtre espagnol actuel, est à la fois la mémoire d’épisodes peu connus de la Guerre Civile d’Espagne et de la Seconde Guerre Mondiale, et la métaphore des destins de milliers de réfugiés politiques ou de guerres qui errent sur les routes. La compagnie rochelaise fondée et dirigée par Claudie Landy réalise depuis plusieurs années des lectures et des rencontres sur la mémoire des exilés espagnols. Elle a commandé à José Ramon Fernandez une pièce sur cette histoire qu’il n’arrivait pas à traduire en mots depuis presque 20 ans. Car comment dire l’indicible, l’humain et l’inhumain dans l’horreur de l’Histoire ? Il réussit dans J’attendrai à trouver le ton poétique et la compagnie, un langage scénique pluridisciplinaire, pour nous faire ressentir, éprouver, la substance indicible, innommable des sentiments, de la souffrance, de la résistance et de l’endurance humaine.

Lire la suite… »

Publié dans Actualité, Critique en ligne, Europe, Spectacles, Théâtre, Tournées | Commentaires fermés

Surmarionnettes et mannequins Craig, Kantor et leurs héritages contemporains aux Editions l’Entretemps par Irène Sadowska Guillon

Posté par angelique lagarde le 16 septembre 2013

Surmarionnettes et mannequins Craig, Kantor et leurs héritages contemporains aux Editions l’Entretemps par Irène Sadowska Guillon dans Critique en ligne 1decouv_surmarionnette-208x300

Surmarionnettes et mannequins
Craig, Kantor et leurs héritages contemporains
Sous la direction de Carole Guidicelli
(en version intégralement bilingue franco-anglaise)
Inclus le documentaire en DVD  de Marie Vayssière et Stéphane Nota :
« 1+1=0 » une très courte leçon de Tadeusz Kantor
Aux Editions l’Entretemps – Collection La main qui parle
Une publication réalisée en co-édition avec l’Institut International de la Marionnette

Le double artificiel de l’acteur

L’ouvrage Surmarionnettes et mannequins, Craig, Kantor et leurs héritages contemporains, rassemble les actes du colloque international organisé en 2012 par l’Institut International de la Marionnette. A partir des héritages de Craig et de Kantor les auteurs examinent du point de vue esthétique, poétique, philosophique, anthropologique, les démarches représentatives de l’extraordinaire diversité sur nos scènes des formes animées jusqu’à la manipulation d’images ou aux androïdes d’Oriza Hirata. L’ensemble des interventions (publiées toutes en français et en anglais), mettant en perspective et recontextualisant les pratiques récentes, apporte un éclairage précieux et nouveau sur les écritures scéniques relevant des formes plurielles de la marionnette. Lire la suite… »

Publié dans Critique en ligne, Dossiers, Marionnettes, Rendez-Vous Litteraires, Spectacles, Théâtre | Commentaires fermés

Guide de la Zarzuela de Pierre René Serna par Irène Sadowska Guillon

Posté par angelique lagarde le 29 août 2013

Guide de la Zarzuela de Pierre René Serna par Irène Sadowska Guillon dans Actualité cover-1-zarzuela-210x300

Guide de la Zarzuela
De Pierre René Serna
Chez Bleu Nuit Éditeur

Cette illustre inconnue de la scène française

Alors qu’en France, Corneille puis Racine, feront triompher le théâtre classique et qu’en Italie Caccini et Monteverdi inventent l’opéra, en Espagne, qui vit son Siècle d’Or, illustré par Cervantès, Lope de Vega, Tirso de Molina, Guillen de Castro, Calderón, nait au début du XVIIème siècle un nouveau genre de théâtre lyrique, proche de l’opéra bouffe, la zarzuela, représenté initialement à la Cour de Madrid. Pierre René Serna, journaliste dans plusieurs revues européennes, musicographe, spécialiste de la musique espagnole, auteur de Berlioz de A à Z et de Wagner, vient de combler cette lacune dans notre culture musicale avec son excellentissime Guide de la zarzuela, premier ouvrage sur le sujet en France, couronné par le Prix du Meilleur Livre sur la Musique 2013 du Syndicat Professionnel de la Critique de Théâtre, Musique et Danse. Lire la suite… »

Publié dans Actualité, Concerts, Critique en ligne, Danse, Opera, Portraits, Presentation, Rendez-Vous Litteraires, Spectacles, Spectacles musicaux, Théâtre | Commentaires fermés

Yoann Bourgeois à Paris Quartier d’été – Peeping Tom en tournée – Nos coups de coeur de Teatro a Corte à suivre par Angélique Lagarde

Posté par angelique lagarde le 19 juillet 2012

Yoann Bourgeois à Paris Quartier d’été - Peeping Tom en tournée - Nos coups de coeur de Teatro a Corte à suivre par Angélique Lagarde  dans Arts du Cirque dsc0897-300x200

Yoann Bourgeois © Benoit Fortrye

Envolée turinoise

Notre rencontre avec Beppe Navello, directeur du Festival Teatro a Corte, nous a incité à découvrir toutes ces propositions prometteuses dans des lieux inouïs rivalisant de beauté. La plupart des spectacles furent à la hauteur de nos attentes, certains les ont surpassées…

Lire la suite… »

Publié dans Arts du Cirque, Critique en ligne, Danse, Dossiers, Europe, Festivals, Spectacles, Spectacles musicaux, Théâtre, Tournées | Commentaires fermés

Jan Fabre – Journal de nuit chez l’Arche Editeur par Irène Sadowska Guillon

Posté par angelique lagarde le 19 juillet 2012

Hebergeur d'image

Jan Fabre
Journal de nuit (1978 – 1984)
L’Arche Editeur

L’art de transgresser toute mesure

Performeur, chorégraphe, metteur en scène, auteur et plasticien, créateur polymorphe, Jan Fabre est un des artistes les plus controversés de la scène internationale. Tout au long de son parcours de plus de 30 ans, les spectacles de Jan Fabre ont fait souvent scandale, opposant violemment ses partisans et ses détracteurs qui y voient une escalade de l’obscénité et de la perte du sens. Bien que la rédaction de Kourandart n’adhère pas aux propositions scéniques de Jan Fabre nous avons souhaité rendre compte de l’éclairage qu’apporte l’artiste lui-même sur l’élaboration de sa démarche dans son Journal de nuit (1978 – 1984). Il s’agit des six années décisives durant lesquelles le jeune apprenti artiste se découvre lui-même, animé par sa volonté inébranlable de créer. Dans ce journal constituant la première partie de l’ensemble des notes prises jusqu’à aujourd’hui, il consigne avec sincérité et détermination ses réflexions insomniaques, les notes sur ses expérimentations, ses performances apparentées au Body Art qui défrayent déjà la chronique. Ses conceptions de l’art, de l’artiste se mêlent avec ses notes de voyages et des faits de sa vie intime.

Lire la suite… »

Publié dans Actualité, Critique en ligne, Dossiers, Expos, Portraits, Presentation, Rencontres, Rendez-Vous Litteraires, Spectacles, Théâtre | Commentaires fermés

Rencontre avec Ahmed Dich, auteur de Chibani et Quelqu’un qui vous ressemble au Théâtre des Lucioles – Avignon Off – par Bilguissa Diallo

Posté par angelique lagarde le 19 juillet 2012

Hebergeur d'image

Ahmed Dich © Thierry Rateau

Littérature : Chibani, Editions Anne Carrière, disponible en librairie.

Théâtre :
Quelqu’un qui vous ressemble
Adapté par et avec Rémy Boiron
Au Théâtre des Lucioles jusqu’au 28 juillet – Avignon Off – Tous les jours à 12h25


Quand la seconde génération affronte la première… un romancier et dramaturge aux confluents des identités

Avec un sixième roman aussi dense qu’intimiste, Chibani, Ahmed Dich prend à bras le corps et de l’intérieur le thème l’immigration et ses corollaires que sont l’intégration et identité. Malick, son personnage, un acteur d’origine maghrébine en mal de rôle à sa mesure, profite d’un voyage de ses parents pour revenir dans son village natal se ressourcer, tout en prenant soin d’éviter les interrogations familiales. C’était sans compte sur Chibani, le vieux voisin, qui doit lui remettre les clés de l’appartement et profite de l’occasion pour régler ses comptes avec Malick, symbole de cette seconde génération que la première ne parvient à comprendre. S’amorce alors entre les deux personnages une partie d’échec dialoguée où poindra l’amertume, le cynisme et les désillusions des deux générations. Avec ce livre percutant et poignant, Ahmed Dich permet en peu de lignes de décrypter de l’intérieur les questionnements identitaires qui taraudent les Français d’origine maghrébine. L’auteur nous a confié quelques mots sur cet ouvrage, sa carrière et sa pièce actuellement à l’affiche au Festival d’Avignon Off, Quelqu’un qui vous ressemble.

Lire la suite… »

Publié dans Actualité, Critique en ligne, Dossiers, Festival Avignon, Festivals, Interviews, Portraits, Rendez-Vous Litteraires, Spectacles, Théâtre | Commentaires fermés

Albert Camus-Michel Vinaver S’engager ? Correspondance (1946-1957) chez L’Arche Editeur par Irène Sadowska Guillon

Posté par angelique lagarde le 10 juin 2012

Albert Camus-Michel Vinaver S'engager ? Correspondance (1946-1957) chez L'Arche Editeur par Irène Sadowska Guillon dans Critique en ligne 257632sengager1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Albert Camus-Michel Vinaver
S’engager ?
Correspondance (1946 – 1957)
assortie d’autres documents
Édition établie, présentée et annotée par Simon Chemama
L’Arche Éditeur

Le passage du relais

Le 15 avril 1946 Michel Vinaver, réfugié avec sa famille aux États-Unis, étudiant à Wesleyan University dans le Connecticut, marqué par L’étranger d’Albert Camus, assiste à sa conférence à New York. Il a l’audace de l’aborder et de demander à le voir. La première rencontre a lieu le 22 avril 1946 et débouche, au fil d’échange épistolaire et d’entrevues entre 1946 et 1957, sur une relation littéraire et amicale.

Lire la suite… »

Publié dans Critique en ligne, Dossiers, Portraits, Presentation, Rendez-Vous Litteraires, Spectacles, Théâtre | Commentaires fermés

Tout vient de rien – supplément à la Leçon de théâtre de Jacques Baillon par Irène Sadowska Guillon

Posté par angelique lagarde le 29 avril 2012

Hebergeur d'image

Tout vient de rien
Supplément à la Leçon du théâtre
suivi de quelques billets d’humeur
de Jacques Baillon
Editions Riveneuve et CNT

Du théâtre : où et quand ce qui est advient ?

Praticien de la scène, auteur et théoricien, directeur et animateur de théâtres, puis directeur de la DMDTS au Ministère de la Culture et depuis 1997 directeur du Centre National du Théâtre, Jacques Baillon n’a cessé d’explorer et d’interroger les divers aspects de la création théâtrale y compris ses relations avec la philosophie et les sciences. Sa réflexion et sa recherche sur l’approche philosophique et scientifique de la représentation théâtrale donnant lieu à l’élaboration de la notion de Re-présentation, a fait l’objet d’un cycle « Leçon du théâtre » proposé entre 2009 et 2011 au public du CNT.

Lire la suite… »

Publié dans Actualité, Critique en ligne, Portraits, Presentation, Rendez-Vous Litteraires, Spectacles, Théâtre | Commentaires fermés

La Commère et La Dispute de Marivaux – Mise en scène de Karin Catala au Sel par Marie-Laure Atinault

Posté par angelique lagarde le 19 janvier 2012

Hebergeur d'image

La Commère et La Dispute
De Marivaux
Mise en scène de Karin Catala
Avec la troupe des Enfants de la Comédie
Au Sel Sèvres Espace Loisirs jusqu’au jeudi 19 janvier

10 invitations à gagner le jeudi 19 janvier sur simple réservation à contact@kourandart.com. Valable dans la limite des places disponibles !

Quoi de neuf ? Mais Marivaux bien sûr, dans une jolie mise en scène  de Karin Catala.  

Karin  Catala est une belle jeune femme. Cette superbe blonde a abandonné les feux de la rampe pour se consacrer à ses « Enfants de la Comédie » et à la mise en scène. Elle fut, avec les illustres parrains Jacques Weber et Charlotte de Turckheim, l’initiatrice de ce beau projet. Le Sel (Sèvres Espace Loisirs) peut s’enorgueillir d’être le berceau de comédiens qui connaissent le succès dont certains même nommés aux Molières  tel Laurent Cazanave. Lire la suite… »

Publié dans Actualité, Critique en ligne, Portraits, Presentation, Spectacles, Théâtre | Commentaires fermés

La grande et fabuleuse histoire du commerce de Joël Pommerat en tournée par Irène Sadowska Guillon

Posté par angelique lagarde le 13 janvier 2012

Hebergeur d'image

La grande et fabuleuse histoire du commerce © Elizabeth Carecchio

La grande et fabuleuse histoire du commerce
De et mis en scène par Joël Pommerat
Scénographie et lumière d’Eric Soyer
Avec Hervé Blanc, Patrick Bebi, Eric Forterre, Ludovic Molière et Jean-Claude Perrin.
En tournée, création présentée du 12 au 15 décembre 2011 à la Comédie de Béthune

Dans la jungle du marché

Après une série de pièces explorant les zones profondes, sombres des désirs, des hantises, des fantasmes qui habitent les êtres dans le microcosme familial, Joël Pommerat étend dans ses pièces plus récentes son champ d’exploration de l’être humain d’une part en puisant dans la matière archétypale des contes et des mythes (Cendrillon) et d’autre part dans la réalité des rapports sociaux, du travail (Ma chambre froide). Le rapport de commerce qui peut être entendu à la fois au sens d’échange spirituel, affectif et de vente de produits, est au centre de sa dernière création La grande et fabuleuse histoire du commerce. Il y prend pour point de mire un groupe de vendeurs dans les années 1960 et à l’époque actuelle, en interrogeant dans cette traversée de plus de 40 ans, l’évolution des rapports de travail, de force, de séduction, des liens affectifs et humains entre les vendeurs et face aux clients dans les stratégies de vente dans une société découvrant la consommation et dans la nôtre gouvernée par le capital. Lire la suite… »

Publié dans Critique en ligne, Spectacles, Théâtre, Tournées | Commentaires fermés

12
 

ndiheferdinand |
sassouna.unblog.fr/ |
pferd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Konoron'kwah
| Montségur 09
| INTERVIEWS DE STARS