• Accueil
  • > Recherche : maison morts carsen

Résultats de votre recherche

De la maison des morts – Opéra de Leoš Janáček – Direction musicale de Marko Letonja – Mise en scène de Robert Carsen à l’Opéra national du Rhin par Angélique Lagarde

Posté par angelique lagarde le 2 octobre 2013

De la maison des morts – Opéra de Leoš Janáček – Direction musicale de Marko Letonja – Mise en scène de Robert Carsen à l’Opéra national du Rhin par Angélique Lagarde dans Opera maison-des-morts-1-francois-godard-300x199

De la maison des morts © François Godard

De la maison des morts
De Leoš Janáček
Opéra en trois actes Livret du compositeur, d’après le roman de Fédor Dostoïevski
Direction musicale de Marko Letonja
Mise en scène de Robert Carsen
Décors de Radu Boruzescu
Costumes de Miruna Boruzescu
Lumières de Robert Carsen et Peter Van Praet
Chorégraphie de  Philippe Giraudeau
Dramaturgie de Ian Burton
Avec Nicolas Cavallier, Pascal Charbonneau, Peter Straka, Adrian Thompson, Enric Martinez-Castignani, Patrick Bolleire, Rémy Corazza, Andreas Jäggi, Peter Longauer, Jean-Gabriel Saint-Martin, Gijs Van der Linden, Guy de Mey, Martin Bàrta et Philip Sheffield.
Les Chœurs de l’OnR
Et l’Orchestre philharmonique de Strasbourg
A l’Opéra national du Rhin
Jusqu’au 5 octobre à l’Opéra de Strasbourg
Et les 18 et 20 octobre à la Filature de Mulhouse

Le duo Letonja/Carsen ressuscite les morts

Dernier volet du cycle consacré au compositeur tchèque Leoš Janáček confié par Marc Clémeur, Directeur de l’Opéra national du Rhin, au metteur en scène Robert Carsen, le choix de De la maison des morts étonne tant par son intrigue en récits de vies brisées que par le lyrisme de sa composition. La direction musicale de Marko Letonja, dynamique, précise et sensible, fait éclore le lyrisme, telle la pierre fendue, la carapace des bagnards se craquèle et l’âme s’échappe. Parmi tous les prisonniers, deux particulièrement marqueront notre attention par la qualité vocale de leurs interprètes, Alexandr Petrovitch Gorjantchikov par Nicolas Cavallier et Aljeja par Pascal Charbonneau.  Après nous avoir amusé avec La Petite Renarde rusée, subjugué avec Kat’a Kabanova, Robert Carsen a choisi de clore ce cycle en nous offrant le cri de l’humanité sorti des entrailles de Janáček. Lire la suite… »

Publié dans Opera, Spectacles | Commentaires fermés

 

ndiheferdinand |
sassouna.unblog.fr/ |
pferd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Konoron'kwah
| Montségur 09
| INTERVIEWS DE STARS